Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter

Bien surveiller les pucerons pour réduire le risque JNO

Charles Baudart, C. B.
08 juil 2019

À la faveur du climat et de semis tardifs, l’année 2019 a connu peu de dégâts de JNO. Pour 2020, la vigilance doit rester de mise.

Ucata
La JNO s'exprime sous forme de taches. Les pieds voient leur croissance bloquée.

Les agriculteurs qui appréhendaient l’après-Gaucho ont-ils joué les Cassandre ? La première campagne sans Gaucho (imidaclopride) dans les semences de céréales s’est achevée sans fortes infestations de pucerons. Tant mieux ! En piquant les orges ou les blés, ces insectes inoculent le virus de la Jaunisse nanisante de l’orge (JNO) aux plantes, maladie incurable responsable de dégâts souvent importants. Sur orges d’hiver, les pertes de rendements atteignent jusqu’à 30 q/ha sur la totalité d’une parcelle. Sur blé tendre, les dégâts sont plus limités.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés
Publicité