Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter
Amidonnerie

Brexit et fiscalité inquiètent les amidonniers

Karine Floquet
03 déc 2018

Face à la sortie du Royaume-Uni de l’UE et à une contrainte Carbone plus lourde dans la zone euro, l’Usipa s’inquiète pour les exportations des amidonniers français, qui représentent 75 % du chiffre d’affaires du secteur.

 

Karine Floquet
A gauche, Yves Bélégaud, président de l’Usipa A droite, Thomas Gauthier, délégué général de l’Usipa

Les dix sites industriels des groupes ADM, Cargill, Roquette et Tereos, établis en France, sont en concurrence avec des pays qui bénéficient d’avantages concurrentiels importants du fait de matières premières abondantes et d’une énergie moins chère, de politiques publiques de soutien à la production, d’une fiscalité et d’une réglementation avantageuse, souvent renforcée par la parité des monnaies », a souligné l’Union des syndicats des industries des produits amylacés et de leurs dérivés (Usipa), à l’occasion de la tenue de la première édition de l’Amidon en fête, le 27 novembre à Paris et en région.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés
Publicité