Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter

AFBV : « Les biotechnologies ont leur place au sein d’EGAlim »

Kévin Cler
24 oct 2017

L’Association française des biotechnologies végétales (AFBV) souhaite que le gouvernement français inverse sa position sur les techniques d’édition génomique.

Les biotechnologies sont essentielles pour répondre à la demande des consommateurs finaux, des agriculteurs, des industriels, et ont donc leur place au sein des États généraux de l’alimentation, estime l’AFBV. L’association précise que l’une d’entre elle, à savoir l’édition génomique (méthode Crispr-Cas9 ou Talen), permet d’adapter rapidement les productions agricoles aux nouvelles attentes de la société (changement climatique, besoins nutritifs, etc.). Elle a donc tenu à rappeler sa position : faire en sorte que la France considère l’édition génomique comme non OGM. « L’Allemagne ne les considère pas comme des OGM, les Pays-Bas et la Suède non plus.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés
Publicité