Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter

Adapter la protection des blés à des maladies qui résistent de mieux en mieux

Christian Gloria
15 jan 2019

Il va falloir patienter un peu pour voir de réelles innovations chez les fongicides céréales. En attendant, la septoriose évolue avec une résistance aux fongicides qui s’accroît. Mais la partie n’est pas perdue.

Gutner archives
L'utilisation de certains fongicides et l'adoption d'une stratégie adaptée freinent la montée des souches de septoriose résistantes aux triazoles.

La résistance de la septoriose aux fongicides progresse plus que jamais. Les souches du champignon pathogène sont suivies dans les essais du réseau Performance (Arvalis, distributeurs, chambres d’agriculture, firmes…) et analysées par les services de l’unité Bioger (1) de l’Inra, à Grignon, avec plus de cent échantillons en 2018. Celles qui se montrent les plus résistantes aux triazoles augmentent fortement. Il s’agit des souches dites MDR (Multidrug resistant) dont la résistance à la plupart des triazoles est élevée et des souches du groupe des TriMR évoluées qui présentent une résistance à un ou quelques triazoles. Entre 2017 et 2018, ces souches sont passées de 13 à 16 % de la population pour les MDR et de 34 à 48 % pour les TriMR évoluées.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés
Publicité