Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter
Brasserie

40 % des volumes de Planet ont moins de 9,4 % de protéines

21 oct 2019

Le faible taux de protéines, qui fragilise les grains, pose des soucis aux malteurs français qui doivent appliquer une décote aux orges achetées.

Orge - kangbch (Pixabay)

Dhabitude, nous avons plutôt des problèmes de taux de protéines trop élevés en France concernant les orges brassicoles. Cette année, c’est le contraire », s’est exprimé Marc Schmitt, directeur général de l’Institut français des boissons, de la brasserie et de la malterie (IFBM), le 16 octobre lors des Journées techniques de l’industrie des céréales (JTIC) à Lille. Selon lui, 40 % de la récolte 2019 d’orge de brasserie hexagonale de variété Planet présentent un taux de protéines inférieur à 9,4 %. Et cela impose diverses contraintes techniques aux malteurs.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés
Publicité