Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Les industriels s'engagent à revaloriser les prix

A l'issue d'une réunion au ministère le 17 juin, distributeurs comme abatteurs ont confirmé leur engagement pour une remontée progressive des cours des bovins dès cette semaine.

Une hausse des cours de 5 centimes par kilo carcasse dès cette semaine, qui sera reconduite chaque semaine jusqu'à ce que les coûts de production soient couverts. Voici selon la FNB ce à quoi les industriels se sont engagés à mettre en place à l'issue de la réunion de filière au Ministère du 17 juin. Transformateurs et distributeurs se sont également engagés à garantir ce résultat.

Les acteurs ont aussi débattu des moyens de mieux valoriser la production. Ils vont travailler à de nouveaux indicateurs de prix, en particulier pour la viande hachée. Le ministre a aussi confirmé la mobilisation de l'Etat pour développer l'approvisionnement en viande française dans la restauration collective. Et la distribution s'est engagée à généraliser le logo « Viande de France » sur les produits en rayon, y compris sur les produits transformés.

Un référentiel de prix pour la viande hachée

Ce logo pourrait d'ailleurs être prolongé pour l'export. Stéphane Le Foll a présenté un projet de plate-forme d'aide à l'exportation des viandes françaises, regroupant bovins, porcins et volailles sur la base d'un partenariat public-privé, qui pourrait voir le jour cet été.

Le 12 mai, le ministère avait déjà annoncé la mise à disposition d'une enveloppe de 3,5 millions d'euros dédiée à la prise en charge de cotisations sociales des éleveurs. Cette enveloppe a été doublée à l'occasion de cette nouvelle réunion, avec un montant de 7 millions. ainsi qu'une enveloppe de 2 millions d'euros du fonds d'allègement des charges.

Les éleveurs ont annoncé la fin du blocage des abattoirs, "avec mise sous surveillance des opérateurs de la filière, grande distribution et industriels, pour vérifier le respect des engagements" a précisé Jean-Pierre Fleury, président de la FNB. Un nouveau rendez-vous mi-juillet a d'ailleurs été fixé par le ministre pour faire le point sur la situation. Près de dix-huit établissements, représentant près de la moitié des capacités d'abattage en France, étaient bloqués, dont certains depuis trois jours.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Bovins Viande.

Vous aimerez aussi

Vignette
L’image de la viande argentine ternie par la part croissante des feedlots
Près du quart du territoire argentin a un climat idéal dix mois sur douze pour faire pousser de l’herbe. Malgré ces atouts pour…
Vignette
Le prix, toujours le prix et encore le prix
Le prix des bovins finis a été au cœur des débats lors du dernier congrès de la Fédération Nationale Bovine. Faute d’obtenir des…
Vignette
Olivier Chaillou, président de Terrena

Olivier Chaillou, a été élu le 21 décembre à la présidence de Terrena et succède à Hubert Garaud. Il était jusqu’à…

Vignette
L’année 2018 a été plus favorable au maigre qu’à la viande
Du mieux pour le maigre mais toujours pas terrible pour la viande finie. L’année 2018 s’est globalement traduite par un écart…
Vignette
« Rompre le silence sur les difficultés des agriculteurs »
Une étude réalisée pour Solidarité Paysans pointe la somme de pressions que subissent les agriculteurs d’aujourd’hui. Rompre le…
Vignette
Dominique Chargé, président de Coop de France

Dominique Chargé, a été élu fin décembre à la présidence de Coop de France. Il était jusqu’alors président de la section…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande