Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Concours Salers : comme un petit air de Cantal

C'est au son des cloches fixées au cou des vaches qu'a eu lieu le concours Salers 2015 du SIA à la porte de Versailles. Une musique rappelant la magie des estives du Cézallier, principal fief de la race Auvergnate. Les animaux en lice à Paris provenaient d'ailleurs très majoritairement du Cantal même si ce n'est pas dans ce département que la race affiche son plus fort taux de progression.

« La Salers, c'est un total de 210 000 vaches sur le territoire Français, chiffres en progression ces dernières années, tout particulièrement dans les zones extérieures au berceau de race, » soulignait Bruno Faure, directeur du Groupe Salers Evolution, l'OS de la race.

Et de rappeler que les qualités d'élevage de la vache à la robe couleur acajou sont bien en phase avec la progression de la dimension moyenne des cheptels. « Il y a actuellement 26 000 vaches Salers dans les départements du grand ouest (Bretagne et Normandie), 17 500 dans le nord est de la France et environ 20 000 dans le Centre et en Bourgogne. »

Dans son jugement de la morphologie des animaux, Christophe Duval, juge unique de ce concours et éleveur dans le Cantal, a tout particulièrement mis en avant les aptitudes qui permettent à la Salers d'être la championne du vêlage facile. « Dans mon jugement, mes priorités ont été de distinguer les animaux possédant les meilleurs bassins, d'excellents aplombs et une bonne rectitude du dessus en associant le tout à de bonnes qualités de race. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Bovins Viande.

Vous aimerez aussi

Vignette
Le planning des concours parisiens
Bientôt le Salon de l'agriculture et le Simagena ouvriront leurs portes. Voici le planning des concours et ventes sur les deux…
Vignette
« Aimez la viande, mangez-en mieux »
Interbev lance une nouvelle campagne de communication collective à destination du grand public. L'objectif est d'initier un…
Vignette
L’image de la viande argentine ternie par la part croissante des feedlots
Près du quart du territoire argentin a un climat idéal dix mois sur douze pour faire pousser de l’herbe. Malgré ces atouts pour…
Vignette
Le prix, toujours le prix et encore le prix
Le prix des bovins finis a été au cœur des débats lors du dernier congrès de la Fédération Nationale Bovine. Faute d’obtenir des…
Vignette
Olivier Chaillou, président de Terrena

Olivier Chaillou, a été élu le 21 décembre à la présidence de Terrena et succède à Hubert Garaud. Il était jusqu’à…

Vignette
L’année 2018 a été plus favorable au maigre qu’à la viande
Du mieux pour le maigre mais toujours pas terrible pour la viande finie. L’année 2018 s’est globalement traduite par un écart…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande