Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Enquête carrières
Les technico-commerciaux jugés bons côté technique, mais des lacunes côté aval

Les éleveurs de bovins sont satisfaits à 96 % de leurs technico-commerciaux d´appro. Ces derniers se spécialisent.

Difficile de faire mieux ! D´après une enquête réalisée par le cabinet ADquation pour le mensuel Agro distribution, 96 % des éleveurs de bovins répondent de façon affirmative lorsqu´il leur est demandé s´ils sont satisfaits de leur principal technico-commercial en agro-fourniture. « Cette enquête sur la satisfaction et les attentes des agriculteurs vis-à-vis de leurs technico-commerciaux a été réalisée par téléphone en septembre 2006, auprès de 704 agriculteurs installés sur au moins 35 hectares et répartis sur tout le territoire français avec parmi eux 421 éleveurs bovins », expliquait Benoît Leygnier, responsable de cette étude présentée à l´occasion de la dernière session ruminant de CCPA. Ce dernier rappelait toutefois que les éleveurs enquêtés sont en moyenne en contact régulier avec 2,9 technico-commerciaux des coopératives ou du négoce. En se cantonnant au principal technico-commercial, ce dernier est jugé à 97 % compétent, et à 98 % crédible dans les domaines pour lesquels il est sollicité : à savoir les aspects techniques relatifs à une production donnée. Ce sont d´ailleurs ces aspects qui intéressent et sont attendus en premier lieu lorsque ces technico-commerciaux se rendent au domicile d´un éleveur.

De la compétence mais aussi quelques lacunes
Si ces premiers chiffres ont tout du plébiscite, d´après cette enquête, le taux de satisfaction s´érode nettement lorsque l´on s´éloigne des critères liés aux techniques de production. Leurs compétences sont jugées perfectibles lorsqu´il s´agit d´aborder les questions de débouchés de la production, mais aussi de conditionnalité des aides PAC. Plus d´un quart des éleveurs interrogés remettent en cause les compétences de leurs techniciens en agro-fourniture lorsqu´il s´agit d´aborder ces sujets. « Les attentes des producteurs sont fortes dans ce domaine. Il s´agit de mieux les aider à trouver de nouveaux débouchés et à vendre au mieux leur production. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Bovins Viande.

Vous aimerez aussi

Vignette
Les différentes formes de maïs fourrage testées sur jeunes bovins
Arvalis Institut du végétal a comparé à de l’ensilage standard le maïs plante entière récolté en coupe haute, l’ensilage de maïs…
11

C’est en euros par kg de carcasse le prix de la meilleure enchère à l’occasion du concours d’animaux…

Vignette
« L’asado, le barbecue sacré des Argentins »

Geo.fr du 25 octobre

« C’est la technique culinaire la plus ancienne. À peine avaient-ils…

Salon de l’élevage connecté

Le 22 janvier, au lycée agricole la Vinédie, à Figeac (Lot)

Pour partager ensemble la…

Vignette
Des rampes pour épandre sur prairie

Le constructeur belge complète sa gamme de rampes avec de nouveaux modèles à patins destinés à l’épandage sur prairie.…

Formation herby

En décembre et janvier en France

La Caveb organise des formations sur deux jours sur le…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande