Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Elevage bovin
Un bâtiment conçu en modules économes en main-d´oeuvre

Des barrières qui se rabattent permettent de réaliser seul le paillage et le remplissage des rateliers. Des modules sont rajoutés au fur et à mesure de l´évolution des besoins.

Thierry Moullart élève soixante-dix vaches allaitantes et leur suite, essentiellement de race Hereford, à Vrély dans la Somme. En 1999, il a commencé à construire un bâtiment dans l´objectif de pouvoir faire seul le maximum des tâches. Pour ceci il a conçu un système de modules logeant chacun douze bovins de neuf mois ou huit bovins de vingt mois. Les vaches quant à elles, sont logées par lots de vingt ou trente. Un système de barrières se rabattant (voir plans) permet de contenir les animaux dans une moitié de l´aire paillée. L´éleveur peut alors travailler avec sa tractopelle et son automoteur de manutention dans l´autre moitié. Une fois les tâches accomplies, il refait passer les animaux du côté déjà paillé et peut accéder à l´autre côté. L´éleveur travaille sans pailleuse, il laisse tomber les bottes puis les démêle à la main.

Chaque case donne sur un couloir de contention. Le régime hivernal est composé de foin à volonté et de pulpes de betteraves surpressées, les vêlages ont lieu en février-mars. Ainsi il suffit à Thierry Moullart d´alimenter les rateliers en foin une fois tous les cinq jours, en même temps qu´il paille. Cette organisation est gourmande en surface pour les manoeuvres et les couloirs, mais l´éleveur y gagne sur la facilité de manipulation des animaux. Certains rateliers sont constitués d´anciennes remorques bricolées et les autres sont des rateliers à quatre faces portables sur relevage, pouvant être accessibles par douze animaux. L´ensemble des investissements est revenu à 24 400 euros. L´éleveur a bénéficié d´aides de l´Ofival.

©S. Bourgeois

©S. Bourgeois
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Bovins Viande.

Vous aimerez aussi

Vignette
Clôture électrique ou barbelés : l'heure du choix
Les clôtures en fil lisse sont moins coûteuses et moins longues à installer que le traditionnel barbelé. Une économie en grande…
Vignette
Le broyeur sous clôture peine à convaincre
Les broyeurs sous clôture pallient les limites des broyeurs d’accotements et des épareuses, sans pour autant…
Vignette
Des clôtures pilotées à distance
Le suivi à distance des clôtures électriques simplifie l’organisation du travail et améliore la sécurité avec un diagnostic en…
Vignette
Qui s’y frotte s’y pique
À côté de Molinet, à la « frontière » entre Allier et Saône-et-Loire, les vaches et taureaux du Gaec des Guilloux n’ont pas d’…
Vignette
De l’électrique sur la totalité du parcellaire
Sur les 90 ha de son exploitation, Aurélien Collinet aura bientôt achevé de clore l'ensemble de ses parcelles avec des clôtures…
Vignette
Les grands principes lors de la pose de clôture
Une bonne clôture électrique fixe passe par le respect de quelques données clé. Les déçus sont souvent des éleveurs mal…
Publicité