Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Des évolutions contrastées selon les hypothèses de départ

Quelques simulations. Analyser quel pourra être l’évolution du montant des aides découplées dans le cadre de la nouvelle PAC, en prenant différentes hypothèses de départ. Un travail sur lequel s’est penché Thierry Boulleau, directeur de Copamac Sidam.

D‘après les premiers éléments dévoilés, il est possible de faire quelques premières simulations. Rappelons que la future aide découplée reposera sur plusieurs composantes.


. Le DPB (Droit à Paiement de Base). Il reposera sur la totalité des hectares de l’exploitation. Il a vocation à converger à partir de 2015 et jusqu’en 2019 vers une valeur uniforme. Le principe est que les agriculteurs qui ont actuellement des DPU inférieurs à la moyenne nationale (268 €/ha après modulation) les voient augmenter progressivement, au détriment de ceux dont le niveau du DPU est supérieur à cette moyenne. C’est la taille de l’exploitation et le niveau initial de DPU qui auront les plus grosses conséquences sur le niveau atteint par le DPB.


 

. Le paiement redistributif. Il s’appliquera sur les 52 premiers hectares avec transparence pour les associés des Gaec et sera mis en place progressivement sur 4 ans. Il avoisinera 25 €/ha en 2015, 50 €/ha en 2016, 75 €/ha en 2017 et 100 €/ha à partir de 2018. Ce sont ces chiffres qui ont été utilisés pour les simulations des exemples présentés dans cet article.

 

. Le paiement vert proportionnel. Il concerne 30 % de l’enveloppe du premier pilier avec un montant proportionnel au DPB pendant la durée de la convergence et d’une valeur moyenne de 85 €/ha. Il sera versé en contrepartie du respect de trois mesures environnementales (maintien des prairies permanentes, diversité des cultures, surfaces d’intérêt écologique). Ce qui ne devrait pas poser de difficultés dans la plupart des élevages allaitants.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Bovins Viande.

Vous aimerez aussi

Vignette
La Turquie a battu en 2018 des records d'importation de broutards
La Turquie a importé 1 210 000 broutards en 2018, soit deux fois plus qu’en 2017. La très grande majorité des animaux sont venus…
Vignette
Un recensement agricole argentin capital à plus d’un titre

En cours de réalisation, les résultats du recensement agricole argentin vont poser les bases des…

Vignette
Le prix du bétail conditionnera le renouvellement des générations
Sans prix du bétail attractif, le renouvellement des générations d’éleveurs va poser problème. Telle pourrait être la conclusion…
Vignette
Le marché des jeunes bovins est assaini
Depuis fin janvier, les stocks de jeunes bovins ont pu être écoulés, et la situation en Italie permet de maintenir les prix,…
Vignette
Elivia en difficulté
Le site d’Eloyes, dans les Vosges, et celui du Mans ferment. Elivia présente son projet pour retrouver son équilibre et…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande