Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Des évolutions contrastées selon les hypothèses de départ

Quelques simulations. Analyser quel pourra être l’évolution du montant des aides découplées dans le cadre de la nouvelle PAC, en prenant différentes hypothèses de départ. Un travail
sur lequel s’est penché Thierry Boulleau, directeur de Copamac Sidam.

D‘après les premiers éléments dévoilés, il est possible de faire quelques premières simulations. Rappelons que la future aide découplée reposera sur plusieurs composantes.

. Le DPB (Droit à Paiement de Base). Il reposera sur la totalité des hectares de l’exploitation. Il a vocation à converger à partir de 2015 et jusqu’en 2019 vers une valeur uniforme. Le principe est que les agriculteurs qui ont actuellement des DPU inférieurs à la moyenne nationale (268 €/ha après modulation) les voient augmenter progressivement, au détriment de ceux dont le niveau du DPU est supérieur à cette moyenne. C’est la taille de l’exploitation et le niveau initial de DPU qui auront les plus grosses conséquences sur le niveau atteint par le DPB.

 

. Le paiement redistributif. Il s’appliquera sur les 52 premiers hectares avec transparence pour les associés des Gaec et sera mis en place progressivement sur 4 ans. Il avoisinera 25 €/ha en 2015, 50 €/ha en 2016, 75 €/ha en 2017 et 100 €/ha à partir de 2018. Ce sont ces chiffres qui ont été utilisés pour les simulations des exemples présentés dans cet article.

 

. Le paiement vert proportionnel. Il concerne 30 % de l’enveloppe du premier pilier avec un montant proportionnel au DPB pendant la durée de la convergence et d’une valeur moyenne de 85 €/ha. Il sera versé en contrepartie du respect de trois mesures environnementales (maintien des prairies permanentes, diversité des cultures, surfaces d’intérêt écologique). Ce qui ne devrait pas poser de difficultés dans la plupart des élevages allaitants.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Bovins Viande.

Vous aimerez aussi

Vignette
Le planning des concours parisiens
Bientôt le Salon de l'agriculture et le Simagena ouvriront leurs portes. Voici le planning des concours et ventes sur les deux…
Vignette
« Aimez la viande, mangez-en mieux »
Interbev lance une nouvelle campagne de communication collective à destination du grand public. L'objectif est d'initier un…
Vignette
L’image de la viande argentine ternie par la part croissante des feedlots
Près du quart du territoire argentin a un climat idéal dix mois sur douze pour faire pousser de l’herbe. Malgré ces atouts pour…
Vignette
Le prix, toujours le prix et encore le prix
Le prix des bovins finis a été au cœur des débats lors du dernier congrès de la Fédération Nationale Bovine. Faute d’obtenir des…
Vignette
Olivier Chaillou, président de Terrena

Olivier Chaillou, a été élu le 21 décembre à la présidence de Terrena et succède à Hubert Garaud. Il était jusqu’à…

Vignette
L’année 2018 a été plus favorable au maigre qu’à la viande
Du mieux pour le maigre mais toujours pas terrible pour la viande finie. L’année 2018 s’est globalement traduite par un écart…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande