Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Interbev demande à la Commission de revoir son projet d’accord de libre-échange UE-Canada

Interbev demande à la Commission européenne de retirer son offre d’ouverture de contingent en viande bovine faite au Canada.

La conclusion d’un accord de libre-échange entre le Canada et l’Union européenne n’est toujours pas d’actualité mais Interbev insiste fortement dans un communiqué du 18 juillet pour que la Commission revoit sa position.

En effet, alors que le Canada aurait retiré son offre d’ouverture initiale sur les produits laitiers en la divisant par deux pour contenter les éleveurs quebécois, la Commission européenne maintiendrait malgré tout son offre sur la viande bovine. Elle autoriserait un quota d’à minima 50 000 tonnes.

« Un tel volume autorisé pour le Canada seul serait totalement destructurant pour le marché européen. Cette ouverture de contingent à droit nul serait d’autant plus disproportionnée que les exigences en termes de normes de prodction en matière environnementale, sanitaire et de bien-être animal sont bien inférieures et en inadéquation complète avec les exigences de consommateurs français et européens. »

« Les viandes ne doivent pas être une « variable d’ajustement » ni une « monnaie d’échange » dans le cadre de l’ensemble des négociations commerciales menées par l’Europe, et ce au motif d’hypothétiques et faibles opportunités pour d’autres produits.

Cet accord de libre-échange avec le Canada préfigure celui entre l’Union européenne et les Etats-Unis, en cours de négociation et à facteurs de risques démultipliés au vu des contingents en jeu.

Interbev réaffirme les trois priorités absolues à rechercher dans le cadre de ces négociations :

-  Maintenir toutes les mesures de marché protégeant les viandes françaises.

-  Exiger la réciprocité en termes de contraintes de production : bien-être animal, coût du travail, sanitaire, environnement

-  Refuser l’ouverture de contingents supplémentaires aux viandes produits au Canada contre d’hypothétiques « ouvertures » sur d’autres produits ou secteurs.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Bovins Viande.

Vous aimerez aussi

Vignette
Le planning des concours parisiens
Bientôt le Salon de l'agriculture et le Simagena ouvriront leurs portes. Voici le planning des concours et ventes sur les deux…
Vignette
« Aimez la viande, mangez-en mieux »
Interbev lance une nouvelle campagne de communication collective à destination du grand public. L'objectif est d'initier un…
Vignette
L’image de la viande argentine ternie par la part croissante des feedlots
Près du quart du territoire argentin a un climat idéal dix mois sur douze pour faire pousser de l’herbe. Malgré ces atouts pour…
Vignette
Le prix, toujours le prix et encore le prix
Le prix des bovins finis a été au cœur des débats lors du dernier congrès de la Fédération Nationale Bovine. Faute d’obtenir des…
Vignette
Olivier Chaillou, président de Terrena

Olivier Chaillou, a été élu le 21 décembre à la présidence de Terrena et succède à Hubert Garaud. Il était jusqu’à…

Vignette
L’année 2018 a été plus favorable au maigre qu’à la viande
Du mieux pour le maigre mais toujours pas terrible pour la viande finie. L’année 2018 s’est globalement traduite par un écart…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande