Réussir bovins viande 30 mai 2015 à 08h00 | Par François d'Alteroche

Une commission jeunes pour la FFCB

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Alexandre Carcouet, président de la nouvelle commission entend faire connaître son métier auprès des jeunes.
Alexandre Carcouet, président de la nouvelle commission entend faire connaître son métier auprès des jeunes. - © F. d'Alteroche

« Nous avons officialisé la mise en place de la commission jeunes de la Fédération des commerçants en bestiaux l’an dernier. Elle est ouverte à tous les négociants ou salariés de négociants de moins de 35 ans s’ils sont adhérents de la fédération », explique Alexandre Carcouet, son président. « Ce secteur d’activité est souvent présenté comme celui d’une profession rassemblant des acteurs plutôt âgés. Nous entendons dénoncer cette image. Pour l’instant nous sommes une trentaine, répartis dans toutes les régions d’élevage et croyons fermement en notre métier. » Et de rappeler que la part du négoce privé dans le bétail vivant est loin de s’étioler. Cet optimisme se veut toutefois raisonné dans la mesure où nouvelle PAC et évolution des marchés suscitent des interrogations. Moins d’animaux c’est forcément moins d’activité.

« La plupart d’entre nous avons fait des études ailleurs que dans l’entreprise paternelle et plusieurs d’entre nous ne sont pas issus du sérail », explique le jeune président. Lui-même n’est pas fils de négociant et a commencé sa vie active comme technico-commercial dans l’aliment du bétail avant d’enchaîner sur le négoce des brebis et chèvres de réforme.

 

Visite dans les lycées et film en préparation

 

Cette nouvelle commission a été favorablement accueillie par Gérard Poyer, président de la FFCB qui apprécie de voir des jeunes « qui en veulent » au sein de sa fédération.« Pour l’instant, on nous a délégué certains dossiers comme la présence de la FFCB au Sommet de l’élevage et les animations lors de ce salon. » L’autre priorité est de mieux faire connaître cette profession en direction d’autres jeunes, à savoir les jeunes éleveurs en instance ou fraîchement installés. « Nous souhaitons prendre un peu de temps pour aller à leur rencontre en particulier dans les lycées. Nous voulons expliquer notre profession. Qui on est ? Ce que l’on fait. » Un film visant à présenter ce métier est en cours de réalisation. Il permettra de lancer les discussions.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Bovins Viande se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L’actualité en direct
www.la-viande.fr

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui