Réussir bovins viande 29 septembre 2016 à 08h00 | Par F.d'Alteroche

Un format à l'optimum

Le dernier concours National Aubrac a eu lieu fin septembre dans le Cantal et rassemblé quelques 550 animaux venus de 11 départements.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Prix de famille mâle : Gaec Batifol (Lozère) avec Déluge et quatre de ses produits. © F. d'Alteroche Challenge espoir femelle : Indienne au Gaec élevage Vidalenc (Cantal), prête à vêler de son second veau. © F. d'Alteroche Challenge espoir jeune femelle : F.Hélène, présentée par le Gaec Durand du Roc (Aveyron) © R. Champmartin Rappel de Championnat mâle : Diamant 8 ans à la Scea Montagne d'Aubrac (Aveyron), et né au Gaec Chardaire (Aveyron). © F. d'Alteroche Champion adulte: Helvétique, 4 ans au Gaec Batifol (Lozère) et né chez son propriétaire. © F. d'Alteroche Henry Peyrac, président de l'OS Aubrac, Pierre Jarlier, Maire de Saint Flour et Yves Chassany, président de l'Union Aubrac. La municipalité a été chaleureusement remerciée pour son implication dans la r& © F. d'Alteroche Championne adulte : Dragonne, 8 ans, Présentée par le Gaec de Ladignac (Cantal). © F. d'Alteroche Prix de famille femelle : Gaec de Beauregard (Lozère) avec Esquise et trois de ses filles. © F. d'Alteroche Prix d'ensemble Cheptels de plus de 80 à 130 vêlages : Gaec Cayrel de Ressouches (Lozère) © M. Vernoux OS Aubrac Prix d'ensemble Cheptels de plus de 130 vêlages : Gaec Bos Alric et Fils (Cantal) © M. Vernoux OS Aubrac Prix d'ensemble Cheptels de plus de moins de 80 vêlages : Gaec Batifol (Lozère) © M. Vernoux OS Aubrac

 

Le dernier concours National Aubrac a eu lieu à Saint Flour, dans le cadre de la Semaine Européenne des Races Locales des Massifs au cours de laquelle a été maintes fois rappelé la parfaite adaptation de ces races à leurs terroirs d'origine.

La forte proportion de jeunes et même très jeunes éleveurs présentant les animaux attestait de la belle dynamique de l'Aubrac et de l'engouement qu'elle suscite auprès des jeunes générations. Lequel est confirmé par la progression des effectifs. Le cap des 200 000 mères est en passe d'être franchi, soit un quasi doublement des effectifs ces 15 dernières années. L'actuel format des animaux est analysé comme étant à son optimum pour ne pas accroître déraisonnablement les frais d'entretien tout en donnant des poids carcasse manifestement bien adaptés aux évolutions du marché.

« Comme à notre habitude, nous avons voulu une sélection drastique concernant l'efficacité de carrière et la maîtrise des gabarits des animaux présentés. Nous sommes très attentifs à conforter les qualités d'élevage et la rusticité de nos animaux. Aujourd'hui rusticité rime avec modernité. » soulignait Yves Chassany, Président de l'Union Aubrac. Côté morphologie, les différents juges ont donc mis en avant des animaux profonds, trapus, solides sur leurs aplombs en recherchant une « ligne du dessous » suffisamment proche du sol. Autant de caractéristiques correspondant à des animaux dont la bonne aptitude à la marche et la forte capacité d'ingestion les rend parfaitement à même de relever le défi de valoriser les estives et les parcours où la rusticité de la race a été forgée. « C'est notre ligne de conduite. La progression des effectifs nous laisse à penser que nous suivons la bonne voie. » estimait Henry Peyrac, président de l'OS.

Moins de croisement

L'érosion régulière de la proportion de femelles conduites en croisement est un motif d'inquiétude. Mâles ou femelles, les bons croisés F1 sont toujours appréciés, mais la part du croisement est tombée à 25% à l'échelle de l'ensemble de la population contre 47% en 2005. Cela induit une nette progression de l'offre en génisses d'élevage dont une bonne partie ne sont pas issues de cheptels constituants la base de sélection. Autant d'animaux de qualité parfois bien ordinaire pour lesquels les mères auraient gagnées à être conduites en croisement terminal tant pour ne pas transmettre leurs gènes que pour permettre une meilleure valorisation de leurs veaux.

Palmarès

- Rappel de Championnat mâle : Diamant 8 ans à la Scea Montagne d'Aubrac, né au Gaec Chardaire (Aveyron)

- Champion adulte: Helvétique, 4 ans au Gaec Batifol (Lozère) et né chez son propriétaire.

- Championne adulte : Dragonne, 8 ans, Présentée par le Gaec de Ladignac (Cantal)

- Challenge espoir mâle : Lebrou au Gaec des Chazettes (Bonnifacie) Cantal et né au Gaec Batifol (Lozère)

- Challenge espoir femelle : Indienne au Gaec élevage Vidalenc (Cantal)

- Challenge espoir jeune femelle : F.Hélène, présentée par le Gaec Durand du Roc (Aveyron)

- Prix de famille mâle : Gaec Batifol (Lozère) avec Déluge

- Prix de famille femelle : Gaec de Beauregard (Lozère) avec Esquise

- Prix d'ensemble Cheptels de plus de 130 vêlages : Gaec Bos Alric et Fils (Cantal)

- Prix d'ensemble Cheptels de plus de 80 à 130 vêlages : Gaec Cayrel de Ressouches (Lozère)

- Prix d'ensemble Cheptels de plus de moins de 80 vêlages : Gaec Batifol (Lozère)

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Bovins Viande se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L’actualité en direct
www.la-viande.fr

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui