Réussir bovins viande 28 juin 2016 à 08h00 | Par Sophie Bourgeois

Un diagnostic de transmissibilité

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Comprendre ce que recherche la personne en face de soi n’est pas forcément évident.
Comprendre ce que recherche la personne en face de soi n’est pas forcément évident. - © Chambre d'Agriculture 79

Dans les Deux-Sèvres, la chambre d’agriculture anime depuis trois ans un groupe de vingt-cinq cédants potentiels en élevage allaitant qui sont amenés à réfléchir bien en amont de ce qui se pratique habituellement, soit environ sept à huit ans avant la date présumée de la retraite. D’abord un questionnaire permet de se situer par rapport à la transmissibilité de son élevage, sur huit thèmes. Il en est déduit une vingtaine de préconisations, parmi lesquelles l’éleveur opère une hiérarchisation. Certains préfèreront essayer d’améliorer l’aspect astreinte du travail, d’autres le foncier ou l’aspect financement... « Par le jeu des échanges au sein d’un groupe, la réflexion avance chez chacun et permet de trouver des solutions collectives », explique Eric Ferré, de la chambre d’agriculture des Deux-Sèvres. Par exemple, il est possible de ne pas négocier la valeur en capital des vaches mais de proposer la location de bâtiments, etc.

Faire se comprendre cédants et candidats

Un speed dating a été d’autre part organisé pour mettre en relation les cédants et des repreneurs potentiels. « Cela a donné lieu à une focalisation médiatique sur la transmission des élevages. Et se confronter à l’exercice de présenter son élevage est très intéressant. Il arrive que la mise en relation d’un cédant et d’un candidat à l’installation échoue tout bêtement parce qu’ils ne se sont pas compris. » Savoir présenter sous un jour favorable son élevage, sans a priori sur ce que recherche la personne en face de soi, n’est pas évident du tout.

 

Voir aussi vidéo Speed dating en Pays mellois

Présenter son élevage est un exercice intéressant.
Présenter son élevage est un exercice intéressant. - © F. d'Alteroche

Une formation pour apprendre à parler de son métier

La Confédération nationale de l’élevage, avec les interprofessions, a constitué un réseau d’éleveurs pour échanger sur les sujets sociétaux et médiatisés. Le but est de réfléchir collectivement aux réponses à donner pour participer au débat. Est privilégiée la pédagogie et l’explication simple pour informer sur les pratiques d’élevage actuelles, sur ce qu’est aujourd’hui une ferme qui produit de la viande bovine ou du lait. Il s’agit de savoir parler avec les médias (télé, presse écrite, web, radio), le grand public (animations de proximité, salons, fermes ouvertes...) et avec les leaders d’opinion (élus, journalistes, ONG…). Deux formations par an sont en général organisées par filière, avec un animateur et l’intervention de spécialistes (anthropologues, philosophes, économistes...).

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Bovins Viande se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L’actualité en direct
www.la-viande.fr

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous