Réussir bovins viande 27 avril 2018 à 11h00 | Par F.d'Alteroche

Un cadran pour la Lozère et les départements périphériques

Le projet de marché au cadran d'Aumont-Aubrac avance. En prenant l'exemple côté fonctionnement sur les autres cadrans existants, l'ambition est qu'il puisse ouvrir pour l'automne 2020.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le marché d’Aumont fonctionnera sur les mêmes principes que les autres Marchés au cadran existant comme par exemple celui de Moulins-Engilbert (Nièvre) sur cette photo.
Le marché d’Aumont fonctionnera sur les mêmes principes que les autres Marchés au cadran existant comme par exemple celui de Moulins-Engilbert (Nièvre) sur cette photo. - © F. d'Alteroche

La petite cité d'Aumont Aubrac, dans le nord-ouest de la Lozère, est bien desservie par l'autoroute A75, laquelle traverse le Massif Central sur son axe Nord-Sud en reliant Clermont -Ferrand à Montpellier. Elle est située au coeur d'une zone d'élevage très spécialisée dans les bovins allaitant. Contexte pédoclimatique oblige, la plupart des élevages sont par force des systèmes naisseurs avec une prépondérance de la race Aubrac. Largement soutenue par les différentes instances agricoles du département, la municipalité a la volonté de mettre en place un marché au cadran, dont le mode de fonctionnement serait un copier-coller de ce qui a déjà été mis en place dans d'autres départements en prenant notamment pour exemple le Marché d'Ussel en Corrèze. Le marché doit être construit en périphérie, face à la halle d'exposition actuelle, à quelques centaines de mètres de l'une des deux sorties d'autoroute desservant cette localité. Un terrain a d'ailleurs récemment été acquis en ce sens. « Le projet avance toujours, nous sommes aujourd'hui dans une phase cruciale, où il est compliqué de communiquer à tout va » précise Frédéric Valette, éleveur et président de l'association "un cadran pour tous" laquelle oeuvre au montage du dossier en partenariat avec la communauté de communes.

Fin de l'été 2020

Depuis plus de huit mois, un travail de fond est réalisé. Tous les intervenants ayant un lien direct ou indirect avec le projet ont été rencontrés. Il a fallu les convaincre de son intérêt. Le 22 mars dernier, l'ensemble des acteurs politiques présents ont validé le fait que le projet du marché au cadran doit se faire rapidement. Un comité de pilotage composé de l'ensemble des acteurs politiques et opérationnels s'est créé. L'objectif est d'ouvrir le marché au Cadran pour la fin de l'été 2020. Cette date prend en compte les délais administratifs et la construction du bâtiment.

L'une des attentes des éleveurs est également d'avoir un outil efficace et représentatif pour suivre les cotations du bétail maigre issu de cheptels Aubrac, qu'il s'agisse d'animaux de race pure ou issus de croisement Charolais.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Bovins Viande se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L’actualité en direct
www.la-viande.fr

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 24 unes régionales aujourd'hui