Réussir bovins viande 14 octobre 2016 à 08h00 | Par S.Bourgeois

Stéphane Le Foll réaffirme la priorité donnée à la protection animale dans les abattoirs

En réponse au rapport de la Commission d'enquête parlementaire, le Ministre indique qu'il renforcera le dialogue national sur les questions de bien-être animal.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © V.Quartier

Dans un communiqué daté du 13 octobre, le Ministre a indiqué aux députés qu'il s'appuierai sur le Conseil National de l’Alimentation, instance privilégiée du dialogue sociétal autour des questions d’alimentation. Au niveau local, le Ministre a indiqué qu’une instruction serait adressée aux préfets dans les plus brefs délais afin de renforcer le dialogue sur les questions de bien-être animal au sein des comités locaux abattoirs mis en place dans le cadre de la réglementation relative aux installations classées pour la protection de l’environnement.

Par ailleurs, Stéphane Le Foll confirme sa volonté que soit désigné un responsable chargé de la protection animale dans tous les abattoirs. Il doit être titulaire d’un certificat de compétences dont les exigences d’obtention sont en cours de révision pour rehausser le niveau d’exigence, en adéquation avec les préconisations des députés.

Le Ministre rappelle également que, sans attendre les recommandations de la Commission d’enquête, il a introduit un délit de maltraitance animale dans les abattoirs et les entreprises de transport dans le projet de loi relatif à la transparence, à la lutte contre la corruption et à la modernisation de la vie économique. Il permettra de responsabiliser davantage les exploitants de ces entreprises en matière de protection animale, et de mieux protéger les salariés de ces établissements qui dénoncent des actes de maltraitance, en leur conférant un statut de lanceurs d’alerte. Ces mesures contribueront, par ailleurs, à renforcer la politique de contrôle conduite par le ministère.

Le Ministre a, par ailleurs, indiqué qu’il était favorable à la mise en place d’une expérimentation du contrôle par caméras vidéo en abattoir. La CNIL a été saisie par les services du Ministère, afin qu’elle fournisse un appui méthodologique à la conduite de cette expérimentation. Les syndicats de salariés ainsi que l’Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail seront également consultés au préalable.

Enfin, ainsi que le Ministre s’y est engagé et dans un souci de transparence, un bilan actualisé des suites mises en œuvre dans le cadre des inspections protection animale dans les abattoirs est mis en ligne ce jour sur le site Internet du Ministère. Ce type de bilan sera désormais rendu public annuellement suite à des inspections ciblées sur la protection animale dans les abattoirs.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Bovins Viande se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L’actualité en direct
www.la-viande.fr

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui