Réussir bovins viande 12 juillet 2011 à 14h38 | Par Michel Portier

Presses à balles rondes - Un marché convalescent qui reste attractif

Malgré la chute des ventes, la concurrence s'intensifie sur le marché de la presse à balles rondes avec de nouveaux acteurs et des innovations.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
L'arrivée de Kuhn sur le marché de la presse à balles rondes bouscule la hiérarchie établie.
L'arrivée de Kuhn sur le marché de la presse à balles rondes bouscule la hiérarchie établie. - © DR

En dépit d’un fort repli des ventes lors des deux dernières campagnes (voir encadré), le secteur de la presse à balles rondes attire toujours autant les constructeurs. Un nouvel acteur majeur est apparu en 2009 avec le rachat par Kuhn de l’usine de Geldrop du groupe Kverneland. Si le constructeur alsacien s’est offert un complément de gammes au prix fort, il n’en demeure pas moins qu’il arrive sur ce marché avec de sérieux atouts : une gamme complète et un produit très bien implanté sur le marché français. Kuhn continue par ailleurs de fournir les presses à balles rondes aux couleurs Deutz-Fahr. Après une année de transition, Kverneland a su à son tour créer la surprise en prenant une participation dans la société italienne Gallignani qui construit désormais les presses à balles rondes Vicon. Ce rapprochement avec Gallignani s’est accompagné d’un accord avec le groupe Agco pour assurer la continuité de la commercialisation des presses Massey Ferguson et Fendt. La division française du groupe Kverneland assure ainsi le suivi des presses sous les quatre marques avec une gamme déjà bien étoffée de 3 modèles à chambre fixe et 4 modèles à chambre variable, disponibles dans de nombreuses versions.

JOHN DEERE RÉVOLUTIONNE LA CONCEPTION DE LA PRESSE

Parallèlement à cette redistribution des cartes, les autres acteurs ont fait évoluer leur offre. Petite révolution sur le marché, John Deere s’est illustré en début d’année avec sa presse à chambre variable 900. La conception particulière de la chambre de pressage et l’absence de porte arrière permettent de réduire nettement le temps d’éjection de la balle. La saison précédente, sur les modèles 854 et 864, le constructeur américain avait déjà innové avec son système Baler Automation qui automatise la phase de liage et d’éjection, en pilotant la transmission et l’hydraulique du tracteur via le système Isobus. Autre constructeur actif, Krone ne se contente plus de sa position de leader sur le marché allemand, il entend bien développer sa présence en Europe et notamment en France. La nouvelle organisation technicocommerciale dédiée à la marque profite d’une gamme largement renouvelée.

KRONE INNOVE ET CIBLE LE MARCHÉ FRANÇAIS

La série Comprima destinée aux utilisations intensives regroupe une chambre fixe, deux variables et une inédite chambre fixe semi-variable, toutes équipées de système à sangles et barrettes. Quant aux deux modèles Fortima, ils constituent la nouvelle offre de chambre variable, toujours fidèle aux chaînes et barrettes. Elles se démarquent par leur système de liage à quatre ficelles. Lely Welger s’est concentré ces dernières saisons sur des évolutions techniques comme le pick-up sans chemin de cames, la généralisation du double liage et l’augmentation du serrage sur les modèles haut de gamme. Le constructeur a innové avec son combiné presse-enrubanneuse compact Tornado. Le combiné presse-enrubanneuse Rollant 455 Uniwrap est également la plus récente réalisation de Claas. Le constructeur allemand continue de faire évoluer ses chambres variables Rollant en proposant notamment un fond de rotor escamotable. Quant à New Holland et Case IH, leur gamme de presses (identiques à l’exception du type de courroies) n’évolue que par petites touches. Le groupe CNH ne devrait pas tarder à réagir avec de nouveaux produits dans un futur proche. En parallèle du renouveau de Gallignani, suite à son rapprochement avec le groupe Kverneland, les autres constructeurs italiens ne sont pas en reste. Feraboli s’appuie sur la polyvalence et la simplicité de ses presses à chambre à géométrie variable. Maschio et Supertino arrivent sur le marché avec une offre inédite en chambre variable. Enfin, le spécialiste Wolagri a récemment commercialisé deux nouveaux modèles de chambre variable. Autre nouvel arrivant sur le marché de la presse à chambre variable, l’Irlandais McHale s’illustre avec des produits haut de gamme destinés aux ETA et Cuma. Distribué par Promodis, le développement des ventes est limité du fait des contrats d’exclusivité qu’ont la plupart des concessionnaires adhérents à l’enseigne avec leur full liner (New Holland, John Deere, Deutz-Fahr…).

En multipliant les chambres variables et les versions d'ameneurs, la nouvelle offre de Vicon répond au marché.
En multipliant les chambres variables et les versions d'ameneurs, la nouvelle offre de Vicon répond au marché. - © DR

Avantage aux chambres variables et à l’ameneur rotatif

Après plusieurs années de régression, la part de marché des presses à chambre fixe semble se stabiliser autour des 20 %, d’après les chiffres de la filière. La demande pour ces machines devrait se maintenir dans les régions d’élevage, notamment de montagne, où elles ne servent qu’à la récolte du foin voire de l’enrubannage. Elles sont appréciées pour leur coût réduit et la faible densité du coeur de la balle, favorable à la conservation du foin. Dès lors qu’il y a un besoin de polyvalence et de débit de chantier, la chambre variable s’impose. Certains chefs produits estiment ainsi qu’en considérant l’évolution des structures, la part des chambres variables devrait encore progresser. Cela se traduit directement sur les développements produits. Hormis les combinés presse enrubanneuse, les gammes de presses à chambre fixe n’évoluent que très peu.

Autre tendance de ces dernières années, l’ameneur rotatif (à rotor) a pris le pas sur l’ameneur alternatif (à fourches). Ce dernier a même disparu de certaines gammes (Lely, Claas, Krone). L’alternatif a pourtant ses défenseurs, à commencer par Feraboli qui ne propose un rotor sans système de coupe que depuis une saison sur ses machines à chambre variable. « Un ameneur alternatif bien conçu fait parfois jeu égal avec certains rotors en termes de débit de chantier. Il préserve mieux la qualité du fourrage et se révèle moins gourmand en puissance mais aussi plus économique à l’achat », reconnaissent certaines marques qui voient encore un intérêt dans ce système, notamment pour les utilisateurs individuels. L’ameneur rotatif séduit par sa polyvalence, son débit et sa robustesse. Il se justifie pleinement pour les utilisations intensives et pour ceux qui souhaitent disposer d’un système de coupe efficace. Les machines à rotor, souvent positionnées haut de gamme, reçoivent des pick-up de grande VICON largeur (2 à 2,25 m). Les pick-up sans chemin de cames commencent à faire leur apparition. Quant au fond de rotor escamotable pour solutionner les bourrages, il s’est répandu sur les modèles haut de gamme de plusieurs marques.

Toujours dans un but de polyvalence, le liage mixte ficelle/filet est de plus en plus demandé. Car si le filet continue de progresser, la ficelle est encore préférée par de nombreux éleveurs pour son coût. En termes d’équipements de confort, le graissage centralisé tend à se généraliser. Les interfaces de commandes en cabine évoluent vers la simplicité d’utilisation. Le réglage du diamètre et de la densité depuis la cabine est apprécié des Cuma et ETA. Plusieurs marques comme Vicon, Kuhn, John Deere, Krone proposent la compatibilité Isobus pour un pilotage depuis le terminal du tracteur. Claas et CNH limitent le terminal isobus à leur combiné presse enrubanneuse qui exige plus de fonctions.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Bovins Viande se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L’actualité en direct
www.la-viande.fr

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui