Réussir bovins viande 10 novembre 2006 à 14h15 | Par François d´Alteroche

Marché du maigre - La France a une carte maîtresse

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Au sein de l´Union européenne, la France est le pays qui détient le plus grand nombre de moules à veaux avec 4 millions de vaches allaitantes et presque autant de laitières. En 2004, l´élargissement de l´UE de 15 à 25 a ajouté un peu moins de 5 millions de vaches aux 30,6 déjà présentes. Mais cet apport a surtout renforcé le cheptel laitier. Le nombre de vaches allaitantes des 10 nouveaux états membres était d´un peu plus de 400 000 têtes l´an dernier, soit l´équivalent de deux gros départements allaitants français.
Au sein de l´Union européenne à 25, la tendance de ces dernières années est très nettement à la baisse du nombre de moules à veaux avec les conséquences que cela induit sur la production de viande. Une évolution largement liée à la hausse de productivité des vaches laitières. Elle permet de réduire l´importance des troupeaux pour produire le même quota. « En France, le nombre de vaches laitières diminue régulièrement de 50 000 à 100 000 têtes par an », a ainsi précisé Guy Cassagne. Pour les années à venir, cette évolution devrait se poursuivre. Les prévisions de l´Institut de l´élevage tablent sur une baisse de 10 % du nombre de laitières à l´échéance 2010. Cela porterait les effectifs à 21,1 millions de têtes contre un peu moins de 23 millions l´an dernier.
©G. Ritou

Un peu plus d´allaitantes en France
Pour les allaitantes la situation est différente. Actuellement l´essentiel de ce cheptel est concentré dans un nombre limité de pays, France en tête. L´évolution numérique des troupeaux sera probablement très liée aux différents choix réalisés par chaque pays membre en matière de découplage des aides et plus particulièrement sur le volet PMTVA. Pour 2010, les économistes de l´Institut de l´élevage tablent, dans leurs prévisions, sur une baisse de 5 % du troupeau allaitant européen. Une évolution qui épargnerait la France. Le troupeau hexagonal devrait progresser légèrement et gagner autour de 100 000 têtes pour arriver à 4,1 millions de têtes en 2010.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Bovins Viande se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L’actualité en direct
www.la-viande.fr

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui