Réussir bovins viande 20 octobre 2006 à 17h50 | Par François d´Alteroche

Limousin - Revenu 2005 en nette progression pour les naisseurs

Dans le Limousin, pour l´année 2005, le prix du carburant, la modulation et l´importance du stabilisateur pénalisent la hausse des revenus même si les naisseurs s´en sortent bien.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

L´actualisation à la con-joncture économique de l´année 2005 des différents systèmes technico-économiques suivis par les réseaux d´élevage Bovin Limousin fait état d´évolution de revenus assez contrastés suivant le type de productions pratiquées. Il est tout d´abord souligné la bonne tenue des prix des animaux tout au long de l´année 2005 tant sur le marché du maigre que sur celui des gros bovins de boucherie. Cette évolution favorable ne devant pas pour autant masquer le tassement observé sur la campagne 2005 de l´évolution des cours des veaux sous la mère, même si du fait des précédentes années de hausse, cette production enregistre encore des niveaux de prix favorables à 7,80 ?/kg de carcasse en moyenne pour les mâles et les femelles. Ces évolutions font que « le produit lié aux ventes bovines augmente de 1,3 % chez le producteur de veaux de lait sous la mère, de 5,5 % chez le naisseur-engraisseur de type « Lyon » à double saison de vêlage et atteint + 8,5 % chez le système naisseur strict ».
Le stabilisateur important pour les PSBM en 2005 a une forte incidence dans la diminution du montant des aides compensatoires, tout particulièrement chez les naisseurs-engraisseurs. ©F. d´Alteroche

Aides compensatoires à la baisse
Du côté du montant des aides compensatoires, l´évolution est à la baisse dans tous les systèmes de production. Du côté des charges, la tendance est à la hausse et l´augmentation varie de 2 à 3 % suivant les systèmes avec en particulier la hausse sensible du poste carburants et engrais. Au final, expliquent les réseaux d´élevage Limousin, entre 2004 et 2005, les revenus des naisseurs ont nettement augmenté : de + 6,5 à + 7,5 % selon les systèmes. La tendance est identique pour les naisseurs-engraisseurs mais n´atteint pas partout le même niveau : + 1,5 à 3,5 %. Quant au producteur de veaux de lait sous la mère, il obtient un revenu en léger repli par rapport à 2004 du fait d´un tassement de la conjoncture des veaux de lait et de la progression des charges.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Bovins Viande se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L’actualité en direct
www.la-viande.fr

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 24 unes régionales aujourd'hui