Réussir bovins viande 16 août 2017 à 08h00 | Par S.Bourgeois

Les négociants agissent pour fluidifier l'export vers l'Espagne

La FFCB va déduire aux éleveurs, à partir du 21 août 17, le coût des tests PCR pour la FCO pour les veaux et broutards destinés à l'exportation en Espagne.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © S.Leitenberger

La fédération française des commerçants en bestiaux (FFCB) acte le fait de déduire aux éleveurs le coût des analyses PCR - 20 euros, prix moyen constaté - pour tous les broutards et veaux nourrissons destinés aux échanges. La mise en application se fera à partir du 21 août 17. Ce sera principalement la destination Espagne qui sera concernée, car c’est actuellement le pays où l’option PCR peut être utilisée pour l’envoi des animaux aux échanges dans le cadre du protocole bilatéral. Pour les autres pays, l’option PCR est possible dans des conditions plus spécifiques (exemple : lorsqu’il y a des zones saisonnièrement indemne).

" Depuis juillet 2016 la situation du commerce de veaux-nourrissons et des broutards vers l'Espagne est devenue critique " alerte la FFCB dans un communiqué du 11 août 17. En effet, le coût des tests PCR est a la charge de l'exportateur français. A ce coût s'additionne ceux de la main d'oeuvre supplémentaire et des difficultés logistiques (liés au temps passé pour effectuer les prises de sang). " Cette situation a pour conséquence d'annihiler la compétitivité de nos opérateurs vers cette destination et met en grande difficulté de nombreuses entreprises."

Ainsi, selon la FFCB, seuls quelques opérateurs conservent encore cette activité export pourtant cruciale pour l'équilibre du marché du veau en France.

La vaccination FCO des cheptels de souche pas assez avancée

Par ailleurs, la FFCB explique que la vaccination des cheptels souches ayant insuffisamment avancé (alors que le vaccin est gratuit), les opérateurs ne peuvent pas, pour le moment, constituer des lots de veaux issus de cheptels vaccinés en alternative à la PCR. "Notre fédération s'est engagée, conjointement avec d'autres fédérations, en faveur d'actions pour dynamiser la vaccination des cheptels mais le message est pour le moment peu audible."

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Bovins Viande se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L’actualité en direct
www.la-viande.fr

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui