Réussir bovins viande 26 septembre 2016 à 08h00 | Par F.d'Alteroche

Le top de la Salers à Saint Flour

500 animaux ont participé mi-septembre au concours national Salers organisé à Saint Flour dans le Cantal.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Super Bourret : Levis au Gaec Deflisque Derouchy à Marchastel (Cantal) © anthony raymond Le prix d'honneur distingue la qualité et l'homogénéité d'un groupe d'animaux des deux sexes issus d'un même élevage et récompense le Gaec de Michel et Hervé Dayral install&am © F. d'Alteroche Prix de famille : Elevage de Philippe Jarrige à Saint Bonnet de Salers © F. d'Alteroche Prix de famille : Elevage de Philippe Jarrige à Saint Bonnet de Salers © F. d'Alteroche La pose du ruban tricolore sur le dos du taureau champion. © F. d'Alteroche La foule des passionnés vient admirer les meilleurs représentants des14 élevages candidats pour le très convoité prix d'honneur. © F. d'Alteroche L'attribution du prix d'honneur, un moment toujours riche en émotion lors d'un concours. © F. d'Alteroche Super Bourret : Levis au Gaec Deflisque Derouchy à Marchastel (Cantal) © F. d'Alteroche Champion Mâle : Jonas au Gaec Elevage Chassang à Paulhenc (Cantal) © anthony raymond Championne jeune femelles : Jonquille au Gaec Rougier au Monteil (Cantal) Cet élevage a été récompensé à plusieurs reprises et s'est en particulier distingué pour les groupes de femelles. © anthony raymond Championne femelle adulte : Duchesse au Gaec de Charlus à Bassignac (Cantal) © anthony raymond

Le dernier Concours National Salers s'est tenu à l'occasion de la Semaine Européenne des Races locales des Massifs. Un rendez-vous visant à affirmer auprès du grand public et des responsables politiques la place et le rôle des races rustiques bovines et ovines comme marqueur de l'identité territoriale dans des régions difficiles où l'élevage d'herbivores est essentiel à l'économie locale et au maintien de la qualité et de la typicité des paysages.

Les installations ont été réutilisées le week-end suivant pour le concours national Aubrac. Cette synergie de moyen a été unanimement saluée par les éleveurs en partant aussi du principe que l'on est plus fort à deux pour se faire entendre. Salers et Aubrac totalisent ensemble quelques 415 000 mères avec des objectifs de sélection très proches visant d'abord à conforter leurs bonnes qualités d'élevage.

En Salers, le cheptel totalise un peu plus de 210 000 vaches. Après avoir fait des émules dans la moitié nord de la France, la tendance des derniers mois est à une progression des effectifs dans le Massif Central, laquelle serait très liée à des conversions lait viande en particulier dans des doubles troupeaux où un cheptel Salers était déjà présent.

Débouché des brasseries parisiennes

La bonne image de la race et ses poids carcasses adaptés au débouché de la restauration dans les brasseries parisiennes a permis aux vaches finies produites dans le Massif Central d'être jusqu'à la fin de l'été un peu moins pénalisées par l'actuel engorgement du marché.

Les exportations de génisses d'élevage afficheraient une certaine dynamique si la FCO n'était pas venue apporter son cortège de complications. En septembre, une trentaine de têtes sont parties en Bosnie. Cet envoi fait suite à la vente de 350 génisses en Croatie à la fin du printemps. « Pas forcément facile de trouver les animaux dûment vaccinés dans les délais requis pour satisfaire ces marchés. » soulignait Bruno Faure, directeur de l'OS.

Quelques visiteurs venus de Grande-Bretagne se promenaient dans les allées. « La plupart ont déjà des animaux. S'ils achètent ce sera juste quelques reproducteurs d'élite destinés à diversifier leurs lignées. Pas de gros volumes à attendre sur cette destination. »

Au palmarès

 

- Prix de famille à Philippe Jarrige, à Saint Bonnet de Salers (Cantal)

- Super Bourret : Levis au Gaec Deflisque Derouchy à Marchastel (Cantal)

- Champion Mâle : Jonas au Gaec Elevage Chassang à Paulhenc (Cantal)

Championne jeune femelles : Jonquille au Gaec Rougier au Monteil (Cantal)

- Championne femelle adulte : Duchesse au Gaec de Charlus à Bassignac (Cantal)

Meilleure laitière : Charmante au Gaec Marion à Saint Donnat (Puy de Dôme)

- Prix Top Index : Godwin au Gaec Fourtet Yves et Cie à Saint Julien au Bois (Corrèze)

- Prix top index jeune femelle : Idéale à l'Earl des Acajous du Périgord (Dordogne)

Prix top index femelle adulte : Gracieuse au Gaec David Fourtet à Saint Julien au Bois (Corrèze)

Groupe de bourrettes A : Earl Fabre Eric à Saint Cirgues de Malbert (Cantal)

- Groupe de bourrettes B : Gaec Rougier au Monteil (Cantal)

- Groupe de doublonnes A : Earl Fabre Eric à Saint Cirgues de Malbert (Cantal)

- Groupe de doublonnes B: Gaec Rougier au Monteil (Cantal)

- Groupe de vaches : Gaec Rougier au Monteil (Cantal)

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Bovins Viande se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L’actualité en direct
www.la-viande.fr

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui