Réussir bovins viande 23 mars 2017 à 08h00 | Par S.Bourgeois

Scandale au Brésil sur l'export de viande bovine avariée

Le 17 mars a éclaté au Brésil un scandale impliquant plusieurs sociétés brésiliennes, dont les géants JBS et BRF. Elles sont soupçonnées d'avoir corrompu les autorités sanitaires afin qu'elles ferment les yeux sur des pratiques dangereuses pour la santé, notamment le conditionnement de viande avariée.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © C.Deloume

De nombreux pays, dont les deux plus importants clients du Brésil que sont la Chine et Hong Kong, ont aussitôt fermé totalement ou partiellement leurs frontières à la viande bovine brésilienne. La Chine a quelques jours plus tard limité ses restrictions aux lots issus des 21 établissements visés par l'enquête.

L'Union européenne a demandé au Brésil de suspendre volontairement toutes ses livraisons de viande aux pays de l'UE, afin d'éviter d'imposer elle-même une interdiction, qui sera ensuite très longue à lever. En complément, Stéphane Le Foll a immédiatement demandé à ses services de renforcer les contrôles à l'importation pour les lots de viande en provenance du Brésil. Les Chefs des services vétérinaires des Etats membres de l'Union européenne ont décidé de renvoyer les viandes issues des établissements en cause.

De son côté, le Brésil "espère que les pays membres de l'OMC n'auront pas recours à des mesures qui constitueraient des restrictions arbitraires et seraient contraires aux règles de l'OMC".

Hasard du calendrier, cette semaine se tenait par ailleurs un round de négociations au sujet de l'accord de libre échange qui est en pourpalers depuis 2004 entre l'Union européenne et le Mercosur. Interbev a adressé à cette occasion une lettre ouverte au secrétaire d'Etat chargé du Commerce extérieur : « quels  que soient  les  autres  intérêts  commerciaux  en  jeu,  la  Commission  européenne doit  tirer  les conclusions  de  cette  affaire et cesser d'avancer tête baissée dans ces négociations : elle doit, immédiatement, exiger l'exclusion de la viande bovine de tout éventuel accord avec le Mercosur. »

Cette affaire survient alors que la situation économique est très difficile au Brésil. Selon Reuters, JBS a suspendu cette fin de semaine son activité dans 33 de ses 36 unités de production du pays.

Lire aussi ici Les Marchés : quelles perspectives après le scandale brésilien ?

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Bovins Viande se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L’actualité en direct
www.la-viande.fr

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui