Réussir bovins viande 17 avril 2018 à 10h00 | Par S.Bourgeois

Le manque de disponibilités en maigre s'amplifie

Les prix des broutards se maintiennent à un niveau élevé. L'offre en broutards devrait rester faible durant toute l'année 2018 selon l'Institut de l'Elevage.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © F.Alteroche

"Les moindres disponibilités en broutards en ce début d'année rencontrent une demande solide" explique l'Institut de l'Elevage dans sa publication Tendances. Les cotations du broutard Charolais U de 300 kg se situent fin mars 4 % au dessus du cours de 2017, et la situation est similaire pour les autres races.

La baisse des naissances observée tout au long de 2017, a été particulièrement amplifiée au second semestre. "Ce creux des disponibilités devrait s'amplifier pour les prochains mois" explique l'Institut de l'Elevage. Les effectifs de mâles âgés de 0 à 6 mois au 1er mars sont en baisse par rapport à l'an dernier de 11 % pour les Charolais, 7 % pour les Limousins, 7 % pour les Blonds d'Aquitaine, 2 % pour les autres races.

Cette baisse des disponibilités et les conséquences de la FCO-4 pèsent sur l'export. "Sur les deux premiers mois de 2018, les exportations de broutards sont en recul de 2 % par rapport à 2017."

L'essentiel du commerce est préservé grâce aux accords bilatéraux avec l'Italie et l'Espagne. Le commerce vers le reste de l'Europe est par contre limité faute de disponibilités en animaux vaccinés. L'Algérie est le seul pays tiers avec lequel un accord bilatéral permet les expéditions (6400 animaux sur les deux premiers mois de l'année). Le commerce aurait repris en mars vers la Tunisie.

Cependant, la filière française bénéficie indirectement des envois de maigre effectués par ses concurrents, les pays d'Europe de l'Est, sur les marchés turcs et israéliens. Ils allègent les marchés italiens et espagnols.

Le Portugal concentre ses envois sur Israël et l'Espagne a développé en 2017 un flux significatif de veaux sevrés vers l'Egypte.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Bovins Viande se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L’actualité en direct
www.la-viande.fr

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui