Réussir bovins viande 12 septembre 2016 à 08h00 | Par C. Delisle

Le Gaec Delion s'est bien illustré

National Parthenais. Début septembre, 200 animaux très bien préparés, se sont alignés à Landevieille, en Vendée dans le cadre de la 3ème édition de Terres de Jim, la plus grande fête agricole en plein air d’Europe.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
National Parthenais © C. Delisle Prix de conformation femelle : Lourde à Denis Legeay (Maine-et-Loire) © C. Delisle Prix de conformation mâle : Landerneau au Gaec Delion (Deux-Sèvres) © C. Delisle Prix de championnat génisse : Jyna au Gaec Delion (Deux-Sèvres) © C. Delisle Prix de championnat jeune taureau : Ivasvoir au Gaec Breillat (Deux-Sèvres) © C. Delisle Prix de championnat vache gestante et prix de synthèse : Havane à Denis Legeay (Maine-et-Loire) © C. Delisle Prix de championnat taureau adulte : Goldman au Gaec la Guillotière (Deux-Sèvres) © C. Delisle Prix de championnat vache suitée : Flaveur au Gaec Delion (Deux-Sèvres) © C. Delisle Le meilleur taureau de station : Jura au Gaec la Guillotière (Deux-Sèvres) © C. Delisle Prix de synthèse mâle : Fonio à l’Earl Bourasseau (Vendée) © C. Delisle Prix de l’avenir : Gaec Breillat (Deux-Sèvres) © C. Delisle Prix de famille par la mère : Gaec Picauville (Deux-Sèvres) © C. Delisle Prix de famille par le père : Gaec Maison Guillemet (Maine-et-Loire) © C. Delisle Prix d’ensemble : Gaec Delion (Deux-Sèvres) © C. Delisle Les juges du concours © C. Delisle National Parthenais © C. Delisle

Les 200 animaux provenant de 45 élevages ont offert un joli spectacle. A noter, la participation de deux élevages, un de Mayenne et l’autre de l’Orne, deux départements représentés pour la première fois lors d’un national. « Depuis trois ans, des troupeaux se montent hors du grand berceau de la race, notamment en Normandie, Bretagne, Bourgogne et un peu dans l’Est. On les engage à le faire uniquement s’ils ont trouvé un débouché spécifique », observe Vincent Loiseau, directeur de l’OS Parthenaise.

Le jury était composé de quatre éleveurs (Serge Bonanfant, David caillon, Christian Fallourd et Bernard Bienvenu), d’un juge arbitre, Nicolas Bodin (Deux-Sèvres) et de deux juges stagiaires. « Nous avons eu de belles sections, très homogènes. Les prix de lots ont d’ailleurs été difficiles à départager », commentent les juges qui se sont attachés à mettre en avant la qualité de viande, finesse des animaux, sans oublier les qualités maternelles, notamment en jugeant des bassins des vaches.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Bovins Viande se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L’actualité en direct
www.la-viande.fr

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui