Réussir bovins viande 09 juillet 2001 à 16h03 | Par F. A.

Le chien de troupeau - Un auxiliaire à ne pas négliger

En élevage allaitant, le recours à un chien de troupeau n´est pas encore très répandu. Moyennant un choix et un dressage approprié cet auxiliaire se révèle pourtant être d´une redoutable efficacité et peut faire économiser pas mal de temps tout en évitant de s´énerver inutilement.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Mais on ne s´improvise pas soi-même du jour au lendemain conducteur de chiens de troupeau.
Travailler avec des chiens demande un certain nombre de connaissances de base tout en acceptant de remettre en cause certaines de ses pratiques.
L e chien de berger a toujours fait partie de l´univers de l´exploitation d´élevage. Mais son rôle a toutefois bien évolué au cours de ces dernières décennies. Dans les années 50, son utilisation régulière pour la conduite des troupeaux a enregistré un net recul. C´est la période où les clôtures se sont un peu partout généralisées rendant par là-même cet auxiliaire inutile pour le gardiennage des troupeaux. A cette époque, la main-d´ouvre n´était pas encore véritablement un problème. Quand il s´agissait de trier un lot de bêtes ou de changer un troupeau de pâture, on trouvait facilement de l´aide pour donner un coup de main.
"Une" solution
Aujourd´hui les choses ont bien changé. Ces dernières années, la surface des exploitations et l´importance des cheptels n´ont fait que s´accroître alors que parallèlement la main-d´ouvre disponible ne cessait de se réduire. Dans bon nombre d´exploitations, les opérations de tri et de déplacement des animaux deviennent un problème et ce d´autant plus que les parcellaires sont morcelés. Alors que l´état sanitaire des animaux ou que les impératifs liés à une bonne gestion de l´herbe obligeraient à avoir recours à de plus fréquents déplacements des lots, ces opérations sont parfois remises à une date ultérieure faute de main-d´ouvre disponible au moment qui serait le plus opportun.
Dans ces conditions, sans être "la" solution, le fait d´opter pour l´utilisation d´un chien de troupeau convenablement dressé peut être "une" solution. "L´utilisation d´un chien sur troupeau allaitant a été jusqu´à présent limitée pour une raison souvent invoquée par les éleveurs : le réflexe de défense du veau par la mère vis à vis du chien. Cette situation peut être dangereuse. Mais en prenant quelques précautions et en acceptant de ne pas utiliser le chien dans certaines circonstances ou pendant certaines périodes d´élevage, la conduite et la manipulation d´un troupeau de vaches allaitantes avec un chien bien dressé est très raisonnablement envisageable", précise l´Institut de l´élevage qui souligne que le comportement très spécifique de défense des vaches allaitantes impose de disposer d´un chien très fiable "qui sache s´imposer face aux bovins en acceptant et en gagnant les affrontements."
Face à face ©FA

Face à face
Le Border-Collie est un chien qui s´aide beaucoup de son regard pour travailler. Lorsqu´un bovin est confronté pour la première fois à un chien, il le teste.Une première morsure sur le nez est donc bénéfique à la mise en place de la hiérarchie.
Le fait d´utiliser avec succès un chien sur troupeau allaitant nécessite cependant de la part du maître de répondre lui aussi à certaines conditions. L´éleveur doit d´abord être un très bon "animalier" en ayant une bonne connaissance du comportement de ses animaux de façon à pouvoir anticiper leurs réactions. D´autre part, l´homme doit se positionner comme le "meneur" du troupeau et le chef de meute du chien, pour avoir le contrôle et la maîtrise de tous ces animaux.
Enfin, comme le précise l´Institut, "le chien devra au départ être choisi avec attention, puis éduqué avec fermeté et constance avant d´être dressé avec rigueur et intelligence."

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Bovins Viande se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L’actualité en direct
www.la-viande.fr

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui