Réussir bovins viande 17 avril 2002 à 09h35 | Par F. A.

Gestion du pâturage - Le déprimage pour améliorer la qualité des fourrages

Le pâturage précoce des surfaces destinées à la fauche est une pratique très courante dans les systèmes allaitants. En plus de son rôle dans la gestion de l´herbe, il a pour effet d´adapter le chargement à la portance des sols.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

« Le déprimage est indispensable pour bien gérer l´herbe en début de saison. Dès que l´herbe atteint 8 cm dans la parcelle, le déprimage peut débuter. Les animaux vont consommer les plantes les plus précoces dont l´épi est déjà formé », explique-t-on à la Chambre d´agriculture de la Creuse.
Le déprimage doit se faire sur une période courte
« En conséquence les plantes tallent davantage, le rapport feuille sur tige est amélioré. Le fourrage à récolter sera d´une meilleure valeur nutritive, et il pourra également se récolter un peu plus tard en saison. » Mais attention, pour ne pas pénaliser les rendements en fourrage, le déprimage ne doit pas non plus se prolonger trop tard. Suivant la zone géographique et l´altitude à laquelle se situe l´exploitation, il doit cesser entre la fin avril et la mi-mai.
En revanche, une constante quelle que soit la zone où se situent les prairies : « le déprimage n´est possible que sur une période relativement courte, il est donc indispensable qu´il débute tôt. Lorsque le chargement est faible, la surface à pâturer est importante et la nécessité de déprimer précocement, encore plus forte. »
En pratique, il est judicieux d´intercaler une parcelle destinée à la pâture pendant le déprimage afin de sécuriser la quantité d´herbe à pâturer au cours du second cycle de pâturage. On peut également être amené à arrêter le déprimage et à débuter le pâturage avant la fin du mois d´avril pour ne pas être dépassé par l´herbe fin mai.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Bovins Viande se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L’actualité en direct
www.la-viande.fr

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous