Réussir bovins viande 05 janvier 2005 à 17h07 | Par Carol Deloume

Génétique bovine - Un premier charolais français génétiquement sans cornes

Charolais Optimal présente cette année, le premier taureau sans cornes de pure souche française agréé Aptitudes Bouchères

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Aujourd´hui un nombre important d´éleveurs souhaitent travailler avec des animaux sans cornes, pour des raisons de praticité et de sécurité. Il existe aussi une demande de la part des acheteurs notamment les engraisseurs pour éviter les accidents et les marques sur la viande. A l´étranger, un bon nombre de pays ont déjà opté pour le sans cornes. Toutes ces conditions réunies ont fait que l´Ucef-Uchave s´est lancé il y a 10 ans dans un programme sans cornes. Et cette année, un premier taureau Paladin SC, issu de ce programme a reçu l´agrément Qualités Bouchères.
Paladin SC est le premier taureau français pure souche porteur du gène « sans cornes » et agréé AB. ©Charolais Optimal

Un travail sur la croissance
Depuis, les femelles fondatrices G0 en 1994, la qualité génétique n´a cessé d´augmenter grâce à l´utilisation dans un premier temps de pères cornus agréés AB. Dès le commencement, le programme a été basé sur les facilités de naissance, le muscle et la croissance. Ce qu´exprime bien Paladin avec 104 en Facilité de Naissance, 101 en Développement Musculaire au sevrage et 124 en rendement de carcasse. Ainsi Paladin SC est le premier taureau de pure souche française porteur du gène « sans cornes » ou « polled » en anglais. Hétérozygote pour ce gène, Paladin SC permet aux éleveurs désireux d´obtenir des animaux non cornus, d´introduire le gène « sans cornes » dans leur troupeau.
Le travail continue cependant encore au niveau de la croissance, critère à améliorer sur la production chez Paladin SC. Les mères dans les élevages devront être choisies en conséquence.
« On peut penser qu´à la prochaine génération, les résultats seront supérieurs, car on a utilisé des taureaux encore meilleurs au niveau des aptitudes bouchères, mais aussi des qualités maternelles. De plus, d´ici quelque temps on aura les évalutations en ferme des filles de Paladin SC, ce qui donnera une bonne idée des qualités de sa descendance », ajoute Patrick Reversé.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Bovins Viande se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L’actualité en direct
www.la-viande.fr

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui