Réussir bovins viande 25 mars 2015 à 08h00 | Par Cyrielle Delisle

Faciliter l'installation en viande bovine

L'installation en élevage bovin allaitant représente un enjeu majeur pour les années à venir. Dans cette production plus que dans les autres, où les niveaux de rentabilité sont faibles, la taille du capital à reprendre pose problème.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Il n'y a pas une réponse mais un panel de solutions, stratégiques, techniques, juridiques ou financières.
Il n'y a pas une réponse mais un panel de solutions, stratégiques, techniques, juridiques ou financières. - © C. Delisle

Renouveler les générations d'agriculteurs est l'enjeu des dix prochaines années. Depuis le début des années 2000, l'évolution de la structure démographique des éleveurs allaitants n'échappe plus au vieillissement. « On enregistre une véritable érosion du système. Et si on se penche sur l'âge des chefs d'exploitation, on constate que ceux de plus de 50 ans détiennent près de la moitié du cheptel (vaches et jeunes bovins) et qu'un éleveur de vaches allaitantes sur deux, est âgé de plus de 50 ans », note Baptiste Buczinski de l'Institut de l'élevage, avant de poursuivre, « à court terme, nombreuses seront les exploitations à reprendre. » Aussi, la stabilité du nombre d'exploitations est menacée, en raison de la hausse prévisible des départs à la retraite et de la difficulté à trouver des repreneurs. Face à ce constat alarmant, la transmission-installation représente un enjeu majeur. La production allaitante dispose d'une fonction très structurante sur les territoires en amont comme en aval, à la fois pour le paysage et pour l'emploi.

Le problème de l'importance du capital

L'une des caractéristiques de ce secteur est l'importance du capital à reprendre, sans commune mesure avec les autres productions, associée à des niveaux de rentabilité qui sont loin d'être satisfaisants pour les éleveurs et des niveaux d'EBE qui permettent difficilement de capitaliser et de se rémunérer. Aussi, le taux d'installation hors-cadre familial est très faible. Comment prélever un revenu et vivre dans le contexte économique actuel, comment financer le capital et bâtir un projet viable, durable et vivable, où trouver les capitaux nécessaires, sont autant de questions auxquelles il faudra répondre pour assurer la transmission. Il n'y aura pas une réponse, mais un panel de solutions qu'elles soient stratégiques, techniques, juridiques ou financières. Une certaine innovation collective est essentielle dans les modes de transmission.

- © c. Delisle

Pour en savoir plus

Voir dossier Réussir Bovins Viande de mars 2015.RBV n°224 p. 24 à 41.

Au sommaire :

p. 26 - Etudes Grand-Ouest

Des installations gourmandes en capitaux

p. 29 - Chez Yann Kastler, dans les Côtes d'Armor

Une reprise partielle du troupeau d'un tiers

p. 32 - Organisation de producteurs

Les coopératives investies dans les services financiers et l'accompagnement technique

p. 36 - Face à la hausse constante de la valeur des entreprises

Trouver des solutions pour la reprise du capital

p. 40 - Chez Stéphane Gaudin, en Loire-Atlantique

Une location-vente pour favoriser l'instatallation

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Bovins Viande se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L’actualité en direct
www.la-viande.fr

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui