Réussir bovins viande 05 octobre 2007 à 15h07 | Par Michel Portier

Ensilage de maïs - Un capteur sur l´ensileuse mesure le taux de matière sèche au champ

Le système HarvestLab de John Deere optimise la gestion des chantiers d´ensilage par une indication du taux de matière sèche et du tonnage sec récolté.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Le taux de matière sèche est la valeur de référence dans la mise en oeuvre d´un chantier d´ensilage de maïs. Pourtant, cette valeur est rarement très précise. En effet, le taux de matière sèche peut varier d´une parcelle à l´autre, dans une même parcelle et aussi en fonction des nombreuses variétés cultivées.
La seule façon de mesurer précisément la matière sèche de l´ensilage est d´intégrer un capteur d´humidité sur l´ensileuse automotrice, comme l´a fait John Deere avec son système HarvestLab. Celui-ci assure une mesure en continu de l´humidité de l´ensilage récolté par la machine, permettant d´obtenir le taux matière sèche instantané et la moyenne pour une parcelle. Couplé
au capteur de rendement HarvestMon, le dispositif fournit également le tonnage sec et humide récolté. La mesure précise du taux de matière sèche permet de savoir si l´on se situe dans la fourchette optimale (30 à 35 %) au moment de la récolte.
Le dispositif HarvestLab assure une mesure en continu de l´humidité de l´ensilage au moment de la récolte. ©John Deere

Capteur proche infra-rouge
En fonction de l´évolution de la valeur de la matière sèche, le chauffeur de la machine peut ajuster la longueur de coupe. Cette gestion pointue favorise la qualité du fourrage ensilé. Par la suite, la gestion de la ration est facilitée par la connaissance du tonnage sec dont on dispose.
On peut même imaginer récolter la quantité dont on a besoin et vendre le reste.
Afin d´obtenir une mesure précise (annoncée à plus ou moins 2 %), le constructeur américain utilise un capteur « proche infra-rouge » calibré pour différents ensilages (mais, herbe, céréales immatures.). Intégré sur la goulotte d´éjection de l´ensileuse, celui-ci réalise une mesure homogène (grains et fibres) de l´humidité toutes les secondes, soit environ tous les 30 à 90 kg d´ensilage suivant le débit de la machine. Ce capteur a d´ailleurs été spécialement développé pour réaliser des mesures à haute vitesse et pour résister aux conditions extrêmes d´utilisation.
L´oeil du capteur intègre un verre très résistant et affleure l´intérieur de la tuyère pour limiter l´usure. Le support de fixation permet de démonter le capteur pour réaliser des analyses à poste fixe.
Les mesures à poste fixe s´effectuent avec le même capteur. Elles facilitent la gestion de l´alimentation au cours de l´année. ©John Deere

Analyse à poste fixe
Concernant le capteur de rendement, John Deere conserve le même dispositif qui estime la quantité de matière entrant dans l´ensileuse en caractérisant le flux de fourrage qui passe au travers des rouleaux d´alimentation (capteurs de vitesse et d´écartement). L´affichage et le paramétrage s´effectuent sur le moniteur GreenStar en cabine. Celui-ci indique le rendement sec et humide en tonnes par hectare, le débit horaire en tonnes par heure, le taux de matière sèche en pourcentage et la largeur de coupe.
Ces valeurs sont disponibles en instantané ou en moyenne sur la parcelle. Elles peuvent être exportées par l´intermédiaire d´une imprimante ou par une carte d´enregistrement PCMCIA. Cette même carte assure par ailleurs le transfert des mises à jour du capteur HarvestLab (nouveaux étalonnages), téléchargeables via internet.

Mises à jour annuelles
Pour ceux qui souhaitent mettre en évidence la variabilité intraparcellaire de l´humidité et du rendement, le dispositif peut être complété par le récepteur DGPS StarFire. On obtient alors une carte de rendement et d´humidité pour chaque parcelle récoltée.
A l´utilisation, le paramétrage à partir de la console GreenStar se limite à la largeur de travail, et au type de récolte (herbe, maïs, luzerne, céréales immatures).
Si aucun calibrage n´est requis pour le capteur de matière sèche, le capteur de rendement implique en revanche un étalonnage chaque saison et pour chaque type de récolte. Celui-ci s´effectue par la pesée d´une remorque.
Le capteur s´intègre sur la goulotte de l´ensileuse pour assurer une mesure homogène de l´ensilage ©plante et épis. ©John Deere

Moins de huit euros par hectare
Afin d´évaluer le coût par hectare supplémentaire généré par l´investissement dans le système HarvestLab, le constructeur nous a fourni la liste des équipements nécessaires à son fonctionnement. Globalement, le prix tarif de l´ensemble s´élève à 19 700 ?.
Pour une ensileuse effectuant 500 hectares par an sur cinq ans, le coût s´élève à 7,90 ? par hectare.
Par ailleurs, en considérant une ensileuse John Deere 7 400 (440 chevaux) équipée d´un bec 8 rangs affichée à 295 000 ?, HarvestLab représente un surcoût de 7 %.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Bovins Viande se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L’actualité en direct
www.la-viande.fr

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 24 unes régionales aujourd'hui