Réussir bovins viande 30 mai 2007 à 18h10 | Par François d´Alteroche

Enquête carrières - Les technico-commerciaux jugés bons côté technique, mais des lacunes côté aval

Les éleveurs de bovins sont satisfaits à 96 % de leurs technico-commerciaux d´appro. Ces derniers se spécialisent.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Difficile de faire mieux ! D´après une enquête réalisée par le cabinet ADquation pour le mensuel Agro distribution, 96 % des éleveurs de bovins répondent de façon affirmative lorsqu´il leur est demandé s´ils sont satisfaits de leur principal technico-commercial en agro-fourniture. « Cette enquête sur la satisfaction et les attentes des agriculteurs vis-à-vis de leurs technico-commerciaux a été réalisée par téléphone en septembre 2006, auprès de 704 agriculteurs installés sur au moins 35 hectares et répartis sur tout le territoire français avec parmi eux 421 éleveurs bovins », expliquait Benoît Leygnier, responsable de cette étude présentée à l´occasion de la dernière session ruminant de CCPA. Ce dernier rappelait toutefois que les éleveurs enquêtés sont en moyenne en contact régulier avec 2,9 technico-commerciaux des coopératives ou du négoce. En se cantonnant au principal technico-commercial, ce dernier est jugé à 97 % compétent, et à 98 % crédible dans les domaines pour lesquels il est sollicité : à savoir les aspects techniques relatifs à une production donnée. Ce sont d´ailleurs ces aspects qui intéressent et sont attendus en premier lieu lorsque ces technico-commerciaux se rendent au domicile d´un éleveur.

De la compétence mais aussi quelques lacunes
Si ces premiers chiffres ont tout du plébiscite, d´après cette enquête, le taux de satisfaction s´érode nettement lorsque l´on s´éloigne des critères liés aux techniques de production. Leurs compétences sont jugées perfectibles lorsqu´il s´agit d´aborder les questions de débouchés de la production, mais aussi de conditionnalité des aides PAC. Plus d´un quart des éleveurs interrogés remettent en cause les compétences de leurs techniciens en agro-fourniture lorsqu´il s´agit d´aborder ces sujets. « Les attentes des producteurs sont fortes dans ce domaine. Il s´agit de mieux les aider à trouver de nouveaux débouchés et à vendre au mieux leur production. »

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Bovins Viande se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L’actualité en direct
www.la-viande.fr

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui