Réussir bovins viande 04 septembre 2018 à 13h00 | Par Cyrielle Delisle

Des Blanc Bleu avec de la viande et du gabarit

Le concours national Blanc Bleu s’est tenu pour la seconde fois hors du berceau de race, à Evron en Mayenne, dans le cadre du festival de la viande où les culards ont suscité l’attention.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
National Blanc Bleu à Evron en Mayenne © C. Delisle Les juges : Gery Vanysacker, Guy Perrin et François Lefebvre © C. Delisle Olympiade, championne jeunes génisses à Cyril Guitet (Maine-et-Loire) © C. Delisle Narcisse, championne génisses à Pierre Hocedez (Nord) © C. Delisle Oasys, champion mâle à Cyril Guitet (Maine-et-Loire) © C. Delisle Prix de région: région Nord © C. Delisle Jesabel des Turquoise, championne vache et grande championne du concours à Sylvain Cauchy (Nord) © C. Delisle Les éleveurs du national 2018 © C. Delisle

Quinze éleveurs de Blanc Bleu se sont réunis début septembre à Evron en Mayenne pour leur troisième concours national. Les 80 animaux présents et provenant de huit départements différents se sont battus pour les premières places. « On organise un national tous les deux à trois ans. Notre objectif, en sortant du berceau de la race, est de montrer que l’on est capable de produire de la viande et que l’on est au même rang que les autres races allaitantes. Nous avons eu de très bons retours durant les trois jours », note Sébastien Désert, éleveur dans le Nord et nouveau président de l’OS Blanc Bleu, avant d’ajouter « aujourd’hui, l’organisme de sélection compte 80 adhérents pour 12 000 naissances par an. C’est la race la plus utilisée en croisement sur vaches laitières (+ 19 % d’inséminations par an). La Blanc Bleu est exigeante en temps et en soins mais elle résiste à la crise de consommation. Lorsqu’on est un éleveur performant, on peut tout à fait en vivre avec un prix carcasse qui oscille entre 5 et 8 € le kilo. »

L’OS continue son travail pour fédérer les éleveurs. Il développe son contrôle de croissance en fermes pour indexer son cheptel de base et isoler ses mères à taureaux. Il a également mis en place le pointage des animaux pour avoir un référentiel sur lequel s’appuyer et prépare son dispositif de qualification. « La race a beaucoup évolué génétiquement ces dix dernières années. On a aussi éliminé les 7 tares décelées. Belle Bleu, notre label, est quant à lui en pleine reconstruction. »

Le bon compromis entre finesse et qualité des aplombs

Ce troisième concours a été arbitré par trois juges, deux Belges, Gery Vanysacker et Guy Perrin, un français, François Lefebvre. Les juges belges ont été agréablement surpris par le niveau du national français. Pour eux, « certaines têtes de série auraient eu leur place sur un concours Belge comme la championne Jésabel des Turquoise. » Tout au long de la journée, les trois juges ont eu à cœur de mettre en avant le bon compromis en finesse et qualité des aplombs. Le Nord conserve son trophée du challenge par région, avec seulement une petite longueur d’avance, les autres régions d’élevages (Normandie, Bretagne, Pays-de-la-Loire, Bourgogne) ayant également présenté des animaux de très bonne qualité. A noter, les deux prix remportés par Cyril Guitet, éleveur dans le Maine-et-Loire.

Les juges belges n’étant pas d’accord sur le choix du champion du concours, l’un penchant pour la petite génisse de Cyril Guitet et l’autre pour la vache de Sylvain Cauchy, le juge arbitre a dû départager ces deux bêtes très complètes. Il a ainsi opté pour la seconde pour sa viande et son gabarit.

En marge du national a été organisé un concours de boucherie. Les 14 bêtes mises en vente (4 bœufs et 10 vaches) ont toutes trouvé acquéreurs à des prix oscillant entre 7,5 € le kilo et 9 € pour les meilleures.

Palmarès

- Championnat jeunes génisses : Olympiade, Cyril Guitet (Maine-et-Loire)

- Championnat génisses : Narcisse, Pierre Hocedez (Nord)

- Championnat vaches et grande championne du concours : Jesabel des Turquoise, Sylvain Cauchy (Nord)

- Championnat mâles : Oasys, Cyril Guitet (Maine-et-Loire)

- Prix de région : région Nord

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Bovins Viande se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L’actualité en direct
www.la-viande.fr

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui