Réussir bovins viande 17 janvier 2017 à 08h00 | Par Cirielle Delisle

Des bâtiments pensés pour des veaux

Pratiques d’élevages et conditions de logement représentent deux facteurs clés de la bonne santé des veaux allaitants. Un bâtiment adapté et confortable est un atout supplémentaire pour améliorer les performances des animaux et réduire les charges liées aux frais vétérinaires.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Sur le plan sanitaire, les veaux sont les animaux les plus vulnérables d’un troupeau allaitant.
Sur le plan sanitaire, les veaux sont les animaux les plus vulnérables d’un troupeau allaitant. - © S. Bourgeois

« Il existe une relation évidente entre bâtiment et santé des veaux, notamment au moment de la naissance. Des veaux en bonne santé jusqu’au sevrage conditionnent au final le revenu de l’éleveur. Les risques sont réduits en optimisant les pratiques sanitaires et en disposant d’équipements et de bâtiments adaptés à ses choix de conduite et de pratiques d’élevage. Ils permettent notamment de surveiller, d’observer, d’être en alerte et d’intervenir en sécurité tout en diminuant globalement l’utilisation d’antibiotiques », commente Michel Joly, éleveur de Charolaises en Saône-et-Loire et présidant une conférence organisée sur ce sujet, lors du Sommet de l’élevage.

Sur le plan sanitaire, les veaux sont les animaux les plus vulnérables d’un troupeau allaitant. Aussi, dans les réflexions de conception à neufs, de réaménagement ou d’extension de bâtiments ou de sites existants, il faudra veiller tout particulièrement à ne pas mélanger des catégories animales différentes (vaches suitées, animaux à l’engrais, génisses d’un an, jeunes mâles…) et à assurer une ambiance avec une ventilation naturelle efficace. Plus le bâtiment est large, plus la situation risque d’être difficile à gérer. Le site d’implantation est également un facteur fortement influant. « Un bâtiment bien conçu, c’est avant tout un bâtiment qui correspond aux besoins de l’éleveur et à ses pratiques d’élevage (contexte de l’exploitation, objectifs de production, pratiques d’élevage, circulation des animaux ou non au sein du bâtiment…). Au démarrage d’un projet, pour bien positionner, concevoir et équiper les cases des vaches, des veaux, les zones d’isolement et l’infirmerie, il faut se poser certaines questions clés, par exemple sur les conditions de logement et la santé des animaux, les conditions de surveillance et d’intervention, l’efficacité du travail et l’impact économique des choix d’aménagements », note Stéphane Mille, chef de projet bâtiment d’élevage à l’Institut de l’élevage.

- © S. Bourgeois

Pour en savoir plus

Voir dossier Réussir Bovins Viande de janvier 2016. RBV n°244, p. 18 à 25.

Au sommaire :

. p. 20 - Concevoir un bâtiment en adéquation avec les étapes clés de la vie des veaux

. p. 22 - Des cases à veaux adaptées

. p. 24 - Des cases grand confort

. p. 25 - Des niches pour le nursing des veaux fragiles

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Bovins Viande se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L’actualité en direct
www.la-viande.fr

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui