Réussir bovins viande 16 janvier 2008 à 16h49 | Par François d´Alteroche

Conseil en élevage - Eviter les doublons et favoriser les nouvelles technologies

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Dans quels domaines développer l´offre de conseil ? Comment la rendre plus lisible ? Pourquoi certains éleveurs ne semblent pas demandeurs ? Comment mobiliser davantage de monde dans les réunions ? Comment faire face à la réduction des moyens d´encadrement ? Les structures dont la mission est l´information et le conseil en élevage allaitant se posent régulièrement ce genre de questions. Afin de réfléchir sur cette problématique et adapter l´offre dans un contexte de réduction des moyens, près de 70 personnes parmi lesquelles de nombreux représentants des chambres d´agriculture et organisations de producteurs du Limousin et des départements limitrophes, mais aussi l´Inra, l´Institut de l´élevage et l´administration se sont dernièrement réunies au lycée agricole des Vaseix en Haute-Vienne. Les participants ont engagé une réflexion sur les modalités à envisager pour rénover l´offre de conseils en direction des éleveurs.
Manque de coordination dans le conseil aux éleveurs
Certains intervenants ont souligné le manque de coordination qui dérive presque vers une certaine concurrence entre les techniciens de différentes structures au moment de l´apport de conseils aux éleveurs. A partir de cas concrets, il a donc été mis en évidence tout l´intérêt d´une coordination des interventions en élevage et ceci tant pour les éleveurs que pour les structures gravitant autour.
La place encore bien insuffisante accordée aux nouvelles technologies de l´information et de la communication (NTIC) a également été abordée. « Partant du constat qu´en Limousin, à peine 25 % des éleveurs utilisent l´informatique et Internet pour les besoins de leur exploitation, après avoir listé les enjeux et freins à l´équipement, nous avons échangé sur la façon de donner envie aux agriculteurs d´utiliser ces outils », explique Marie-Hélène Van Mieghem, animatrice du groupement d´intérêt scientifique « Suivi global des élevages allaitants », à l´initiative de ces journées.

L´utilisation des NTIC est jugée comme un moyen de diversifier les supports du conseil et donc de toucher davantage d´éleveurs. Autant de technologies qui offrent également des opportunités en terme de réduction des coûts de fonctionnement des structures, ne serait-ce que par la réduction des frais d´envoi de courriers.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Bovins Viande se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L’actualité en direct
www.la-viande.fr

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 24 unes régionales aujourd'hui