Réussir bovins viande 24 mai 2017 à 08h00 | Par S.Bourgeois

Charolais + diffère la mise en œuvre de son nouvel organisme de sélection Charolais

Dans un communiqué daté du 11 mai 17, le groupe Gènes Diffusion annonce que la mise en œuvre de son nouvel organisme de sélection Charolais + est « différée temporairement ».

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © S.Bourgeois

Une rencontre entre des professionnels représentant Gènes Diffusion et les responsables de la race Charolaise a eu lieu le 23 mai pour une ultime « explication de texte » sur les différents points d’attente de Gènes Diffusion.

Quelques mois vont maintenant s’écouler pour « laisser aux acteurs historiques le temps de faire la preuve par des actes concrets qu’ils ont compris la nécessité de modernisation » selon le communiqué daté du 11 mai.

La demande de Charolais+ porte sur les points suivants :

- L’ouverture de l’indexation génomique a tous les reproducteurs, mâles ou femelles, quel que soit le statut envers l’inscription au livre généalogique.

- Toutes les indexations génomiques doivent être prises en compte dans les classes de mérite et/ou qualifications du livre généalogique.

- Le livre généalogique doit être tenu par une association neutre.

- Les cotisations et les coûts de pedigree pour les éleveurs doivent être adaptés ala realite

économique.

- La direction de l’organisme de sélection actuel Charolais France doit être autonome et

indépendante.

L’association Charolais+, créée il y a un an avec une vingtaine d’associations et de coopératives, a vocation à devenir un nouvel organisme de sélection en race Charolaise dans le cadre du nouveau règlement zootechnique européen.

« Cette création s’avère tout à fait indispensable pour dynamiser la race Charolaise et stopper l’hémorragie des effectifs. En effet, en six annees, 67,9% de la diminution du nombre de naissances en races allaitantes concernent la race charolaise, ce qui correspond a une perte en 6 ans de 215 387 naissances (- 12,7 %)" explique Gènes Diffusion.

"Ce constat est la conséquence d’une orientation raciale en inadéquation avec la demande des éleveurs producteurs de viande et les besoins du marche et de l’aval, ces derniers réclamant des carcasses mieux conformées avec une ossature plus fine.

Ces demandes, insuffisamment prises en compte dans l’orientation générale de la race, constituent le fondement de Charolais + dont la vocation, partagee par ses membres, est de faire progresser les eleveurs de charolais au sens large, c’est à dire d’une part les créateurs de génétique, mais aussi les producteurs de viande. »

Les entreprises de mises en place fédérées par Gènes Diffusion représentent 7000 éleveurs de race pure et 6 000 éleveurs laitiers pratiquant le croisement.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Bovins Viande se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L’actualité en direct
www.la-viande.fr

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui