Réussir bovins viande 29 janvier 2018 à 01h00 | Par S.Bourgeois

BoviWell : un outil d'évaluation en élevage du bien-être animal

Seize organisations agricoles et Moy Park Beef Orléans ont développé l’outil BoviWell. Il est actuellement en cours de déploiement auprès de 1 600 éleveurs bovins engagés en contractualisation auprès de Moy Park Beef Orléans. BoviWell a vocation à être mis à la disposition de la filière toute entière.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © S.Bourgeois

"Ce projet est né il y a trois ans quand Moy Park Beef Orléans, principal fournisseur de steaks hachés de McDonald’s France, constate qu’il n’existe pas d’outil simple d’évaluation du bien-être animal en élevage bovin" explique un communiqué du 29 janvier 2018. Commencent alors plusieurs phases de travail, associées à une école (l’ISA de Lille), des experts des instituts techniques et de recherche, des techniciens de coopératives et des éleveurs volontaires, le tout inspiré du référentiel européen Welfare Quality.

L’outil, baptisé BoviWell, s’adapte aux besoins en permettant par exemple d’évaluer le bien-être des vaches laitières comme celui des jeunes bovins allaitants. Le diagnostic se compose de deux phases :

-        La première au bureau avec l’éleveur, pour présenter l’outil et faire le lien avec la Charte des Bonnes Pratiques d’élevage.

-        La deuxième sur le terrain, il faut compter trente minutes à une heure pour observer et évaluer les animaux dans leur environnement.

« L’outil est facile d’utilisation, et le diagnostic rapide, ce qui est nécessaire, le temps des éleveurs étant compté » précise Xavier Guerin, technicien de la coopérative Bovinéo, formé à BoviWell. « Les éleveurs sont très intéressés par le diagnostic qui leur permet de mettre en avant leurs bonnes pratiques au quotidien. Il permet également d’identifier les voies d’amélioration envisageable, souvent du côté technique », indique Etienne Jeanne du groupe coopératif Agrial.

Les techniciens sont formés en une journée à l’outil. Aujourd’hui, ils sont plus de 90 au sein des seize partenaires agricoles de Moy Park Beef Orléans. .

L’objectif fixé par Moy Park Beef Orléans et ses partenaires est d'avoir diagnostiqué et répertorié les bonnes pratiques dans les quelques 1 600 élevages sous contrat d’ici la fin 2018. Ces mêmes élevages réaliseront également un diagnostic environnemental CAP’2ER.

"Déployés depuis 2003, les contrats tripartites éleveur / coopérative – abatteur – Moy Park Beef Orléans / McDonald’s ont permis de nouer une relation de long terme entre les partenaires et ainsi faciliter le travail commun sur ces enjeux d’avenir."

Un outil ayant vocation à être mis à la disposition de la filière toute entière

Moy Park Beef Orléans a développé cet outil dans la perspective de le partager le plus largement possible au sein de la filière bovine. Comme le précise Mathieu Pissot, manager de la filière bœuf au sein de l’entreprise, « nous avons la conviction profonde que la filière doit avancer groupée sur le sujet du bien-être animal et qu’une démarche de ce type doit être collective et collaborative. Au-delà de nos partenaires, tous les acteurs souhaitant utiliser BoviWell sont les bienvenus et nous mettrons notre outil à leur disposition sans réserve ».

Les 16 acteurs ayant concouru au développement de BoviWell sont : AGRIAL, BOVINEO, CAP SEINE, CCBE, CECAB, CEVINOR, CIALYN, CLOE, COBEVIAL, COPELVEAU, EMC2, SANDERS, SICAGIEB, SICAREV, TER’ELEVAGE et TRISKALIA.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Bovins Viande se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L’actualité en direct
www.la-viande.fr

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous