Réussir bovins viande 27 mai 2016 à 16h00 | Par V. Quartier

"Alerte rouge sur la viande bovine"

Les fédérations italienne, espagnole, irlandaise et française de producteurs de viande bovine alertent la Commission européenne sur la situation des éleveurs et lui demandent de prendre des mesures fortes pour le secteur.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © F. d'Alteroche

Les quatre associations de producteurs de viande bovine Asoprovac (Espagne), Irish Farmers Association (Irlande), Consortium Italia Zootechnica (Italie), et la FNB tirent la sonnette d'alarme sur la sévère crise des revenus dans le secteur de l'élevage allaitant et de la vainde bovine. "Nous attirons l'attention sur le risque d'aggravation de la situation au cours du second semestre 2016, ce qui appelle à des décisions fortes de la part de la Commission européenne".

"La Commission européenne a la responsabilité de décider de la place et de l'avenir de l'élevage spécialisé bovin viande, secteur essentiel à l'emploi et l'économie des zones rurales en Europe." Parmi les décisions attendues :

- le réouverture du marché Russe ou à défaut compensation des pertes induites,

- l'ouverture et renforcement des marchés ayant une dynamique pérenne de consommation, pour permettre l'exportation européenne de viande bovine et de bovins vivants tels que le pourtour méditerranéen, le Japon, la Chine,...

- Introduction immédiate d'un observatoire des marchés de la viande bovine, incluant les prix payés à tous les stades de la filière, du producteur à la distribution, ainsi que d'autres indices clés tels que des éléments de coûts, et ce afin de permettre d'établir un suivi et des prévisions du marché mais aussi d'enclencher des actions rapides et concrètes,

- l'apport de crédits supplémentaires pour la promotion de la viande de boeuf, pour contrer la baisse de la consommation.

- des actions pour permettre une meilleure répartition de la valeur dans la filière viande bovine entre les distributeurs, les industriels et les producteurs.

Au-delà de ces mesures, les négociations commerciales avec le Mercosur et les USA sont des sujets d'inquiétude importants. "Avant d'aller plus loin, l'UE se doit de réaliser et de publier des études d'impact de l'ensemble des accords commerciaux sur le secteur de la viande bovine".

Enfin, concernant la PAC, les quatre fédérations européennes instent sur les points suivants:

- Le budget de la PAC doit être préservé en totalité.

- Les paiements directs sont primordiaux pour le revenu des producteurs de viande bovine.

- Les paiements couplés ainsi que les paiements ciblés du second pilier de la PAC sont indispensables pour le maintien d'un cheptel allaitant de qualité au sein de l'Union européenne. L'équilibre socio-économique et environnemental des zones rurales dans l'ensemble des Etats membres dépend du maintien de la production allaitante.

- Il est important que les projets de simplifications de la PAC apportent des changements positifs pour les éleveurs, y compris en ce qui concerne le verdissement.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Bovins Viande se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L’actualité en direct
www.la-viande.fr

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui