30 novembre 2005 à 00h00 | Par Michel Portier

Dossier Tracteurs - Utiliser l´huile carburant sans risque pour le moteur

En mélange avec le gazole où à 100 %, l´huile végétale est compatible avec certains moteurs en fonction des conditions d´utilisation du tracteur et d´adaptations à l´huile.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

L´huile végétale a des caractéristiques différentes du gazole impliquant des précautions quant à son utilisation dans les tracteurs. Plusieurs critères expliquent ces différences qui ont une incidence sur la combustion. L´huile a une viscosité plus forte que le gazole à basse température. Sa fluidité est acceptable au-dessus de 60 degrés. Ensuite, son taux de phospholipides et son taux de cétane sont des freins à une bonne combustion.

L´utilisation de l´huile dans les moteurs d´anciennes générations équipés de pompe d´injection basse pression (rotative ou en ligne) ne semble pas poser de problème à condition de respecter certaines précautions. Sans modification du moteur, le taux d´incorporation d´huile dans le gazole ne doit pas dépasser 30 à 40 %. Plus le moteur est sollicité (donc en température), plus on peut augmenter la proportion d´huile. Il est aussi préférable de diminuer le pourcentage d´huile lorsque la température extérieure est inférieure à 5 degrés ou lors de travaux peu exigeants en puissance.

L´huile végétale pure dispose également de propriétés décapantes. Il est conseillé de nettoyer le réservoir si le tracteur est ancien et de vérifier le colmatage du filtre à gazole pendant les premières heures de fonctionnement à l´huile. L´incorporation reste finalement contraignante avec des risques d´usure moteur non négligeables si les utilisations à froid sont fréquentes.

Patienter pour les moteurs de nouvelle génération

Pourtant, carburer à 100 % d´huile, c´est possible moyennant des modifications du circuit d´injection (surtarage des injecteurs et réglage de la pompe d´injection) et l´adoption d´un kit de bicarburation (1 000 à 1 500 euros). Un réservoir supplémentaire permet de démarrer au gazole puis de passer à l´huile lorsque celle-ci a atteint 60 degrés et que le moteur est en charge. Une électrovanne permet le passage du gazole à l´huile et inversement. Il ne faut pas oublier de repasser au gazole avant d´éteindre le moteur.

Concernant les moteurs de dernière génération pourvus de systèmes d´injection à rampe commune ou injecteur-pompe, de nombreuses incertitudes subsistent. Les motoristes assurent que ces moteurs n´acceptent pas l´huile végétale pure. Certains utilisateurs tentent des incorporations à 20 voire 30 % sans réel problème si ce n´est des colmatages de filtre à gasoil, ces derniers ayant un maillage très fin (jusqu´à un micron) sur ce genre de moteur. Mais ce type d´expérience est plutôt risqué d´autant que la garantie constructeur est annulée lorsque l´on utilise de l´huile carburant.

Attendons la mise au point d´adaptations sérieuses de ces moteurs aux huiles carburants. La société allemande VWP est déjà très avancée sur le sujet. Mais la modification des moteurs récents implique une reprogrammation complète de la gestion électronique qui fait grimper le coût de l´adaptation (environ 5 000 euros pour un moteur 4 cylindres), celle-ci étant spécifique à chaque moteur.

Les composants d´un kit bicarburation

Deux électrovannes trois voies sur l´alimentation et le retour de la pompe d´injection autorisant la commutation entre le gazole et l´HVP. Un réservoir supplémentaire (20 à 50 litres) pour le gazole assurant le démarrage. Un échangeur thermique (échange de chaleur avec le liquide de refroidissement, opérationnel après quelques minutes) ou un réchauffeur électrique (fonctionnement instantané mais sollicitant le circuit électrique) avant la pompe pour porter la température de l´huile à plus de 60 degrés (mais à moins de 80 degrés).

Une pompe de gavage sur les deux circuits de carburant. Le circuit d´huile conserve le circuit principal du moteur avec la pompe de gavage mécanique d´origine ainsi que le filtre (on peut ajouter un deuxième filtre par sécurité). Pour le gazole, on créé un nouveau circuit avec un filtre et une pompe de gavage électrique. Pour les zones où il fait très froid l´hiver, un échangeur thermique ou un réchauffeur électrique intégré au réservoir d´huile peut se justifier.

Quatre Fournisseurs de Kits Bioléa

  • Quartier Bert, 07610 Lemps ; Tél. 04 75 08 52 78 Barreau ;
  • Les Grisonnières, 86470 Lavausseau ; Tél. 06 03 46 68 46
  • Méthéco ; 3 chemin de Printzheim, 67330 Imbsheim Tél. 03 88 71 34 45
  • Laplace ; Chemin de la madeleine, 64000 Pau ; Tél. 05 59 84 43 08

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Machinisme agricole